« Friends » : Les fans chinois en colère contre la censure de la série

Le retour très attendu vendredi de la série culte Friends  sur les sites de streaming chinois a été perturbé lorsque les amateurs se sont aperçus de la disparition de toute référence à l’homosexualité d’un des personnages féminins, Carol, l’ex-femme de Ross. Sur le réseau social Weibo, équivalent de Twitter en Chine, le mot-dièse « Friends censuré » a été vu des dizaines de millions de fois.

Dans le viseur, les modifications apportées au deuxième épisode de la première saison, telle que diffusée par les plateformes Bilibili, Tencent, iQiyi et Youku. « J’ai découvert que tous les dialogues faisant état de l’homosexualité ​ de Carol avaient été coupés. Les coupures sont manifestes », écrit un internaute dont le message s’est attiré plus de 177.000 « J’aime ».

Une censure dénoncée sur les réseaux sociaux

Le pouvoir communiste a accru ces dernières années sa censure des thèmes « sensibles » comme la sexualité, la violence ou la politique, particulièrement dans les oeuvres importées. Une attitude qui ne manque pas de susciter l’ironie de certains internautes. « Pourquoi donc parler de l’homosexualité ? Une telle chose n’existe pas ici, où règne l’éternelle perfection. Tout le monde est heureux sous ce gouvernement », persifle un autre utilisateur de Weibo.

Ces critiques ont à leur tour été effacées du réseau social et le mot-dièse subversif a été remplacé dimanche par un autre : « Pourquoi Friends est-il si populaire ».

Une série très connue en Chine

La série, diffusée de 1994 à 2004 aux Etats-Unis, est très connue en Chine, où des millions de gens l’ont regardée en DVD. Nombre de jeunes Chinois confient avoir appris l’anglais avec l’aide de Friends, qui avait déjà été diffusée en streaming par Sohu entre 2012 et 2013, sans être censurée.

En 2019, plusieurs scènes de Bohemian Rhapsody faisant référence à la sexualité de Freddie Mercury, le chanteur du groupe Queen, avaient également été gommées de la version diffusée en Chine. Plus récemment, le film de David Fincher Fight Club a suscité la stupeur de cinéphiles, pour une fin tronquée aux antipodes de l’oeuvre originale. Après un tollé, la fin du film a finalement été rétablie.