France Télévisions : La nouvelle série quotidienne suivra une bande de jeunes d’un lycée agricole

Pour ces séries quotidiennes, France Télévisions a pris l’habitude de mettre le cap au sud avec Plus belle vie la vie, tournée pendant dix-huit ans à Marseille, ou Un si grand soleil, toujours à l’antenne et qui a pour décor l’Occitanie. Pour son nouveau projet de fiction, le service public va s’aventurer dans l’Ouest. En Bretagne plus précisément. Fermé depuis 2019, l’ancien lycée agricole privé d’Etrelles, au sud de Vitré (Ille-et-Vilaine), va ainsi reprendre du service pour ce feuilleton quotidien qui mettra en scène une bande de cinq jeunes se formant pour devenir agriculteurs.

« Cette jeunesse rurale n’est pas souvent mise à l’écran alors qu’elle a pourtant une partie de notre avenir entre ses mains, souligne Augustin Bernard, producteur et président de Black Sheep Films. Les lycées agricoles sont aussi un peu méconnus et parfois stigmatisés. A tort car c’est passionnant ce qui s’y passe à l’intérieur. »

Un regard plus joyeux sur le monde agricole

La série, dont le tournage débutera en avril, s’intéressera à des sujets ô combien d’actualité comme l’élevage, l’alimentation ou l’environnement. Mais il sera aussi et surtout question de jeunesse. « On va parler des préoccupations de ces jeunes, que ce soit dans leur vie sentimentale ou leur scolarité, souligne Toma de Matteis, directeur délégué de France.tv Studio. Tous n’ont pas non plus les mêmes origines, les mêmes envies ni les mêmes visions de l’agriculture. »

La nouvelle série quotidienne de France Télévisions promet aussi d’apporter un autre regard sur le monde agricole. « La fiction le dépeint souvent de façon très dramatique, estime Augustin Bernard. Là, on avait envie de quelque chose de moderne et joyeux en suivant le parcours de ces adolescents. »

Une saison 2 déjà envisagée

Découpée en 200 épisodes quotidiens de 7 épisodes, avec un épisode récap’ de 35 minutes en fin de semaine, la première saison débarquera sur les antennes de France Télévisions à partir de cet automne, sans que l’on sache encore sur quelle chaîne. Une saison 2 est d’ores et déjà envisagée pour cette série qui bénéficiera d’une aide financière de 300.000 euros de la région Bretagne et de 200.000 euros de l’agglomération de Vitré Communauté. « Il reste encore beaucoup de travail à faire sur la promotion de l’agriculture et de ses métiers et on va le faire à travers cette série », espère Isabelle Le Callennec, maire de Vitré et présidente de Vitré Communauté.

Pour l’élue LR, l’enjeu est aussi économique avec 200 jours de tournage prévus sur le territoire rien que pour la saison 1. « C’était une évidence de toute façon pour nous de tourner en Bretagne qui est la première région agricole d’Europe, assure Toma de Matteis. Ce territoire est irrigué par toutes les questions que l’on abordera dans cette fiction. »