France-Moldavie : Qualifiés et premiers, les Bleus assurent l’essentiel malgré un match très moyen

Sur péno, Giroud a offert la victoire aux Bleus contre la Moldavie. — Bertrand GUAY / AFP

Au Stade de France,

Déjà qualifiés pour l’Euro 2020 au coup d’envoi, les Bleus ont eu un mal de chien à venir à bout de la Moldavie. Mais l’essentiel est là, les Français s’imposent et prennent la première place du groupe H avant un ultime déplacement en Albanie dimanche soir.

Les Bleus à l’envers

Il y a des signes tout bêtes pour déchiffrer la physionomie d’un match. Par exemple, quand vous vous retrouvez à vous écharper avec vos potes pendant une plombe pour savoir si oui ou non Giroud a fait une faute sur le gardien de la 175e nation mondiale, avant que Varane ne pousse le ballon au fond des buts, c’est qu’il y a clairement un truc qui ne tourne pas rond. Alors que le match contre la Moldavie ne devait être qu’une formalité pour prendre la tête du groupe, les Bleus ont offert au public du Stade de France une véritable bouillie en première période. Et le retour aux vestiaires à 1-1 tenait (presque) du miracle.

Lenglet ? Non, l’otarie

Si l’équipe de France s’est retrouvée à devoir égaliser, c’est bien qu’avant ça elle avait réussi l’exploit de se gaufrer en beauté dès la 6e minute de jeu. Sur un long ballon moldave anodin, Clément Lenglet s’est cru à Aqualand en offrant au public un numéro d’otarie bien malheureux. Une première tête en cloche pour Mandanda complètement ratée, une deuxième qui rivalise d’approximation, puis un duel perdu, une mésentente avec son gardien et voilà la Moldavie qui plante son troisième but en… neuf matchs. Ça donne une idée de la puissance de feu des bonshommes.

L’important, c’est les trois points

On aurait été Didier Deschamps​, vu le froid de pingouins qui régnaient jeudi soir à Saint-Denis, on aurait sorti la réglette pour mettre un coup de schlague bien placé sur les doigts de ses joueurs à la pause. Sévère ? Peut-être. Mérité ? Totalement. C’est peut-être ce qu’il a fait, d’ailleurs, car en seconde période les Bleus ont enfin retrouvé leurs esprits. Même si la défense moldave a longtemps résisté, celle-ci a fini par craquer sur un péno transformé par Giroud (79e). La France a gagné, la France est qualifiée, et c’est vraiment tout ce qu’on retiendra de cette drôle de soirée.

Sport

France-Moldavie : L’équipe de France a-t-elle vraiment progressé depuis le sacre de Moscou ?

Sport

Equipe de France : « Ça me donne raison »… A la cave en juin, Mandanda retrouve un peu de lumière

141 partages