France – Italie : La victoire des Bleus, pas une histoire « de chance » mais « de détermination »

On ne sait toujours pas trop comment, mais les Bleus y sont. L’équipe de France de basket s’est qualifiée pour les demies de l’Eurobasket en venant à bout de l’Italie mercredi après un 3e quart-temps cataclysmique. Les Français refusent d’y voir de la chance, à l’image de Rudy Gobert.

« Quand t’es à -7 à deux minutes de la fin, il ne faut pas de la chance pour y arriver. Il faut faire des stops et il faut marquer. Et c’est ce qu’on a réussi à faire. Après, est-ce que j’aimerais bien qu’on puisse prendre une avance de 20 points quand on est en mesure de le faire ? Oui, j’aimerais bien. Garder le même niveau d’agressivité tout le match, c’est notre marge de progression. »

« Même en mauvaise posture, on essaie de s’en sortir »

Vincent Collet est sur la même ligne que son joueur. Pas question de chance, ou alors très peu, mais d’état d’esprit. « Nous faisons trop d’erreurs qui aident parfois nos adversaires, regrette l’entraîneur. Mais il y a quelque chose qu’on ne peut pas enlever à cette équipe, c’est la détermination. On n’abandonne jamais. Même en mauvaise posture, on essaie de s’en sortir. »

Au bout du compte, seul l’ailier tricolore Timothé Luwawu-Cabarrot reconnaît une part de réussite dans le succès de l’équipe de France, notamment quand les Italiens ont eu des balles de match. « On a eu de la réussite à la fin parce qu’il (Simone Fontecchio) rate ses deux lancers. Thomas (Heurtel) nous a sortis de cette situation, il a mis des gros tirs et nous a aidés. »

Manque de constance

La fin de match solide des Bleus laisse le capitaine Evan Fournier, toujours pas à son meilleur niveau, sur sa faim. « On peut être tellement forts, c’est ça la vérité. J’ai envie de voir le côté positif. On peut être tellement forts que c’est frustrant de nous voir comme ça pendant quelques minutes. Je pense qu’on peut dominer tout le monde sur n’importe quel match si on joue bien pendant 40 minutes. » Plus facile à dire qu’à faire, pour le moment.