France-Croatie : « Pas métamorphosé, mais il a changé »… Anthony Martial a enfin eu tout bon avec les Bleus

Anthony Martial a été décisif lors de France-Croatie, le 8 septembre 2020. — FRANCK FIFE / AFP

  • L’équipe de France a battu la Croatie mardi soir en Ligue des nations.
  • Anthony Martial, titulaire après avoir déjà fait une bonne entrée contre la Suède samedi, a réalisé une grande performance. 
  • Impliqué sur les deux premiers buts des matchs, il a enfin répondu aux attentes de Didier Deschamps, qui a loué aussi son état d’esprit. 

Au Stade de France,

Cette fois, Anthony Martial ne s’est pas trompé. Appelé par intermittence chez les Bleus depuis son avènement, en 2015, l’attaquant de Manchester United semble avoir, enfin, répondu aux attentes de Didier Deschamps. « Je ne dirais pas qu’il est métamorphosé, mais il a changé, a confié le sélectionneur après la rencontre mardi soir. Je l’ai déjà noté en dehors du terrain, il est à un âge où il prend conscience de ce qu’il est capable de faire. »

Dans la bouche de DD, cela veut tout dire. Ce dernier a suffisamment mis en avant sa « tendance à être un peu relâché » au moment expliquer ses non-convocations par le passé pour comprendre la portée de ces quelques mots. Absent depuis plus de deux ans – parfois à cause de blessures alors qu’il avait été appelé –, l’ancien Monégasque a marqué des points.

Entré en jeu dans le dernier quart d’heure contre la Suède, il a tout de suite eu de l’impact, provoquant un penalty, raté par Griezmann​. Titulaire contre la Croatie, il a offert un but au Barcelonais, après avoir été au départ de l’action, puis il a marqué. Enfin presque. Son tir sur le poteau a été repoussé dans les buts par le gardien croate. Ça ne comptera pas comme son deuxième but en équipe de France, pour sa 20e sélection, mais dans la trace qu’il a laissée sur ce match, c’est tout comme.

« Ça faisait un bon bout de temps que je n’étais pas venu donc ça me tenait à cœur de faire un bon match, a-t-il sobrement au coup de sifflet final. C’est toujours important [de se montrer]. »

Il l’a déjà fait, avec les Bleus, par exemple contre l’Allemagne à Cologne, en 2017, aux côtés d’Alexandre Lacazette. Mais il n’y avait pas eu de lendemain. A l’époque, au-delà de son comportement, il ne vivait pas sa meilleure période avec MU, alors coaché par José Mourinho. Le Portugais ne lui faisait confiance, et Martial le lui rendait bien. L’arrivée d’Ole Gunnar Solskjaer en décembre 2018 a tout changé. Aligné en pointe et non plus sur un côté, il a repris confiance et a signé en 2019-2020 la meilleure saison de sa carrière, avec 23 buts.

« Je ne sais pas si c’est lié à sa relation avec Solskjaer, mais on le trouve plus en confiance, disait Hugo Lloris lundi. Il s’est donné la possibilité d’avoir une chance pour l’équipe de France. Il veut s’installer sur la durée. »

« Il est sur la bonne voie »

« C’est un joueur qui est capable de faire la différence, de marquer, de faire marquer et qui est très solide, salue Deschamps. Je l’ai revu là comme il est capable de faire à Manchester. Tant mieux. Il a connu l’équipe de France et le très haut niveau très tôt, il a été freiné par des blessures, maintenant c’est à lui de continuer. Ce qu’il a fait aujourd’hui [mardi] prouve qu’il est sur la bonne voie. »

A 24 ans, Anthony Martial redémarre presque une nouvelle carrière en équipe de France. Alors que l’Euro se profile en fin d’année, et que la prochaine Coupe du monde n’est plus si loin, il est en pôle pour être l’alternative numéro 1 à Kylian Mbappé. On voit mal les deux être associés, au nom de la variété des profils chère à DD. Mais chaque chose en son temps.

38 partages