France – Australie : Cyril Baille vers un retour express dans une équipe à moitié toulousaine

Le 5 août, Cyril Baille postait sur Instagram une photo de lui sur son lit d’hôpital, le pouce en l’air. Le pilier gauche du Stade Toulousain et du XV de France venait d’être opéré d’un adducteur. Trois mois plus tard, jour pour jour, l’international aux 36 sélections devrait être titulaire samedi soir contre l’Australie, pour le premier des trois test-matchs de novembre des Bleus, avant l’Afrique du Sud et le Japon. Avec, pour seule référence, 34 (bonnes) minutes de jeu en Top 14, samedi dernier à Bayonne (défaite 29-22).

Dès dimanche, Baille était rappelé par Fabien Galthié et son staff, et sa possible présence sur le banc étonnait déjà le « mundillo » des suiveurs du XV de France. Ce jeudi à Marcoussis, le joueur de 29 ans portait carrément la chasuble floquée du numéro 1 dans l’équipe des titulaires, à la place du Toulonnais Dany Priso, qui en était le locataire depuis le début du rassemblement. La semaine dernière, l’entraîneur des avants tricolores William Servat se félicitait « de l’étendue du réservoir que nous pouvons avoir en ce poste-là », malgré l’absence à ce moment-là de Baille, mais aussi de son remplaçant naturel, le Toulonnais Jean-Baptiste Gros (fracture du radius), et du Rochelais Reda Wardi (suspendu).

Cyril Baille a signé un retour convaincant avec le Stade Toulousain samedi dernier à Bayonne, en Top 14.
Cyril Baille a signé un retour convaincant avec le Stade Toulousain samedi dernier à Bayonne, en Top 14. – Coudert / Sportsvision / Sipa

Manifestement, le « réservoir » n’est tout de même pas assez rempli pour éviter le rappel en urgence du Toulousain, dont le dernier match avant ce week-end remontait à la demi-finale de championnat perdue contre Castres (24-18) le 17 juin. « Il nous disait qu’il pouvait reprendre plus tôt [que Bayonne] », relativise toutefois son coéquipier Peato Mauvaka, qui sera remplaçant samedi à Saint-Denis.

Ntamack également à court de compétition

Le cas Baille rappelle celui de son autre collègue de club Romain Ntamack, qui va débuter à l’ouverture contre les Wallabies alors qu’il n’a plus joué depuis le 11 septembre et son entorse à la cheville contre Toulon (28-8).

Au total, le leader du Top 14 pourrait compter sept représentants dans le XV de départ : outre Thomas Ramos, Ntamack, le capitaine Antoine Dupont, Anthony Jelonch, Baille et Julien Marchand, Thibaud Flament sortira de son rôle de finisseur en 2e ligne si le Montpelliérain Paul Willemse devait déclarer forfait. « On a fait le choix de le sauvegarder cet après-midi, a révélé Thibault Giroud, le responsable de la performance des Bleus. Il a une petite gêne à la cuisse. On en saura un peu plus en fin de journée, les entraîneurs prendront une décision. »

Les 23 joueurs convoqués face à l’Australie seront annoncés jeudi, avec la présence attendue sur le banc du polyvalent 3e ligne parisien Sekou Makalou et du pilier droit de l’UBB Sipili Falatea au détriment du Montpelliérain Mohamed Haouas, pourtant l’un des tauliers de l’ère Galthié.

Le XV probable : Ramos – Penaud, Fickou, Danty, Moefana – (o) Ntamack, (m) Dupont (cap.) – Ollivon, Alldritt, Jelonch – Flament (ou Willemse), Woki – Atonio, Marchand, Baille.