Football : « On prend 50.000 euros, ça vous va ? », Rennes repart de Belfort avec la moitié de la recette

Jean-Paul Simon (à droite), avec l’entraineur de l’ASM Belfort Anthony Hacquard. — SEBASTIEN BOZON / AFP

Jean-Paul Simon ne veut pas polémiquer. Oui, le président de l’ASM Belfort aurait apprécié que le Stade Rennais laisse à son club la totalité de la recette du quart de finale de Coupe de France, disputé mardi soir au stade Bonal de Montbéliard. Soit environ 100.000 euros.

« Mais on leur a laissé la moitié et la victoire [3-0] », s’amuse le dirigeant, qui a appris la nouvelle de son homologue breton, Jacques Delanoë. « Il est venu me voir et m’a dit, on prend 50.000 euros pour les frais, ça vous va ? Pour eux, ça doit représenter moins d’un salaire mensuel d’un joueur. Pour nous, c’est environ 7-8 % de notre budget… Mais il va augmenter ! »

Après sa belle aventure, le club franc-comtois devrait toucher près de 300.000 euros de dotations, auxquelles s’ajoutent toutes les recettes des matchs précédents. « Je ne sais pas encore combien ça représente, il y a beaucoup de frais à payer », estime Jean-Paul Simon, encore un peu la tête dans les étoiles malgré l’élimination. « C’était une super soirée, avec une super ambiance. »

Sport

Coupe de France : « On va se réveiller avec des paillettes plein les yeux », les Belfortains éliminés mais fiers de leur parcours

Sport

Coupe de France : « De la maîtrise, de la présence », Nzonzi réussit sa première titularisation avec Rennes

71 partages