Finistère : Le deuxième rorqual échoué va être découpé

Les opérations ont démarré ce lundi matin. Sur la plage de Kermabec à Treguennec (Finistère), les scientifiques s’affairent autour de la carcasse du rorqual échouée depuis le samedi 10 septembre. Les équipes du Parc naturel marin d’Iroise procèdent actuellement à des prélèvements afin d’en savoir plus sur le cétacé, retrouvé mort samedi. C’est le deuxième spécimen de cette espèce de baleine à s’échouer en Bretagne en une semaine. Les scientifiques espèrent pouvoir déterminer les raisons de la mort de ces deux animaux géants.

L’animal est un adulte mesurant un peu plus de 17 mètres qui présente « un amaigrissement important », selon les services de l’Etat. « Des tissus hémorragiques sont également constatés au niveau des flancs sans qu’il soit possible à ce stade de se prononcer sur les causes de l’échouage ».

Une fois les prélèvements terminés, la carcasse de l’animal sera découpée « pour être évacuée par voie terrestre vers un centre d’équarrissage », a fait savoir la préfecture du Finistère ce lundi. En attendant la fin de ces opérations, la zone reste interdite d’accès au public dans un rayon de 300 mètres. Les accès routiers ont même été fermés à la circulation. Par précaution, le ramassage des coquillages est interdit pour au moins 48 heures. « Ce délai pourra être réévalué en fonction de l’évaluation de la récupération des milieux », précise la préfecture.

Le 2 septembre, un autre rorqual s’était échoué sur l’îlot de Kélaourou, dans le sud de l’île de Sein. La zone étant difficile d’accès, l’animal n’a pas encore pu être évacué du plateau rocheux.