Festival de Cannes: Une pièce de théâtre pour raconter les dessous de l’événement

Etienne Gaudillière a fait un travail de recherche et d’écriture de trois ans — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

  • Le jeune comédien Etienne Gaudillière a imaginé une pièce de théâtre pour raconter les dessous du Festival de Cannes.
  • Cannes 39-90 lui a demandé trois ans de travail. Il y évoque notamment la première édition annulée pour cause de Seconde Guerre mondiale ou encore l’explosion d’une bombe dans l’ancien palais, en 1975.

En 2010, lorsqu’il vient pour la première fois au Festival de Cannes, c’est en quémandant des invitations au pied des marches qu’il réussit à voir des films. Au fil des ans, le comédien Etienne Gaudillère « se fait un réseau », réussit à assister à davantage de projections et commence surtout à s’intéresser aux dessous de l’événement.

Trois ans de recherche et de rencontres (des historiens du festival mais aussi Gilles Jacob ou Thierry Frémaux) plus tard, il présente Cannes 39-90, une pièce créée et jouée pour la première fois il y a quelques jours au théâtre Molière de Sète.

Quand l’art et la politique se mêlent

« Je me suis intéressé aux mutations profondes de l’organisation du festival et j’ai essayé de montrer comment, d’une certaine manière, l’art est toujours rattrapé par la politique », explique le jeune auteur de 32 ans, originaire de Bourgogne.

De la première édition annulée pour cause de Seconde Guerre mondiale à son interruption, en 1968, en passant par le scandale Robert Mitchum, en 1954, et l’explosion d’une bombe dans l’ancien palais, en 1975… Etienne Gaudillère a mis en scène « des situations imaginées à partir de faits qui sont vrais » jusqu’en 1990, explique-t-il.

Du théâtre documentaire et déjà une suite ?

Après avoir mis en scène l’affaire Wikileaks (Pale Blue Dot, en 2016), Etienne Gaudillère continue donc d’explorer une forme de théâtre documentaire. Pendant plus de deux heures, le voyage dans le temps se déroule autour d’une soixantaine de personnages, campés par dix acteurs.

« C’est la première fois que cette thématique du Festival de Cannes est traitée dans une pièce à ma connaissance », avance Sophie Dupont, la directrice de l’événementiel au Palais des festivals qui a programmé le spectacle le 8 mars 2020. Et l’auteur envisage déjà une suite.

Cannes

Zoom sur le tapis rouge, l’autre star des montées des marches

Nice

A J-7 du Festival de Cannes, les chasseurs de stars ont déjà réservé leur spot

0 partage