Festival de Cannes: Elton John pressenti en renfort du combo Iggy Pop, RZA, Tom Waits sur la Croisette

Taron Egerton dans «Rocketman» de Dexter Fletcher — Paramount France

  • La sélection officielle doit être annoncée ce jeudi à partir de 11h par Pierre Lescure et Thierry Frémaux.
  • On sait déjà que Jim Jarmusch fera l’ouverture avec son film de zombies qui réunit une pléiade stars de la musique : Iggy Pop, Tom Waits et RZA.
  • Des grands noms comme Almodóvar, Tarantino, Kore-eda, Dolan ou les frères Dardenne sont également fortement pressentis.

La liste des invités sera fixée ce jeudi à partir de 11h, lors de l’annonce de la sélection du 72e Festival de Cannes par Thierry Frémaux et Pierre Lescure. Certains sont donnés comme surs d’être invités tandis que d’autres doivent encore attendre avant de réserver leur hôtel et prendre leur billet d’avion.

Est-ce la présence sur l’affiche d’Agnès Varda qui fut amie avec Jim Morrison des Doors ? Le festival promet d’ores et déjà d’être très rock’n’roll cette année ! Et cela dès l’ouverture, le 14 mai, avec The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch, officiellement annoncé il y a quelques jours déjà. Iggy Pop, Tom Waits, RZA et Selena Gomez (qui jouent dans le film) ne manqueront pas de donner le tempo.

Du rock anglais

A suivre, lors des annonces ce jeudi, la présence quasi certaine de Rocketman de Dexter Fletcher, biopic sur Elton John, hors compétition. Paramount l’a assuré à Variety et le rendez-vous serait déjà fixé  au jeudi 16 mai. Taron Egerton qui incarne la star à l’écran et Sir Elton himself auron peut-être la riche idée de faire un petit concert ensemble…

Du rock californien

Qu’ils l’attendent un peu, beaucoup, à la folie ou pas du tout (ce qui est rare), les festivaliers parlent évidemment de Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino. FranceInfo rapporte les rumeurs de médias américains selon lesquelles le film, l’un des plus attendus de 2019, ne serait pas prêt, tandis que d’autres comme le magazine Hollywood Reporter pensent qu’il pourrait être montré le 21 mai, date du 25e anniversaire de la présentation à Cannes de Pulp Fiction. Brad Pitt et Leonardo DiCaprio accompagneraient ce thriller sur les meurtres commis par la secte de  Charles Manson. Espérons qu’on puisse compter sur Q.T. (prononcer « Kiou-ti ») pour faire vibrer la Croisette avec une bande-son ultra-vitaminée.

Du rock spatial

Brad Pitt serait sans doute heureux de faire un doublé en montant aussi les marches pour Ad Astra de James Gray. Son personnage y part dans l’espace à la recherche de son père incarné par Tommy Lee Jones. Bon ok, ce dernier est plus blues que rock mais il connaît la musique cannoise.

Du rock espagnol

Le pape de la movida Pedro Almodóvar a des allures de rock star. Président du jury en 2017, remportera-t-il enfin la Palme d’or qu’il convoite depuis si longtemps ? Son Douleur et Gloire, sur la vie d’un cinéaste en crise, est très attendu et fait partie des films assurés de concourir en compétition. Antonio Banderas en tête d’affiche devrait déclencher une émeute.

Du rock canadien

Xavier Dolan avait dit qu’il boudait le festival de Cannes mais il aurait changé d’avis pour y montrer Matthias & Maxime. Cette œuvre intimiste sur des amis dont le comportement change après avoir échangé un baiser serait une bonne occasion pour lui de se réconcilier avec la Croisette. La presse québecoise le donne  d’ors et déjà sélectionné, d’autant que Variety a confirmé l’info.

Du rock francophone

Là aussi, on annonce du lourd ! Le retour des frères Dardenne, de Bruno Dumont et Arnaud Desplechin. Il y aurait aussi le duo de choc Houellebecq/Depardieu pour le nouveau film de Guillaume Nicloux. Difficile d’être plus rock’n’roll que ces deux-là, surtout s’ils montent les marches bras-dessus, bras-dessous.

Moins rock’n’roll, quoique : la palme d’or d’honneur remise à Alain Delon. L’information a été officialisée ce mercredi : « Nous sommes heureux qu’Alain Delon ait accepté d’être honoré par le Festival, écrit le délégué général Thierry Frémaux dans un communiqué. Il a pourtant longuement hésité, lui qui nous a longtemps refusé cette Palme d’or car il estimait ne devoir revenir à Cannes que pour célébrer les metteurs en scène qui l’ont choisi dans sa carrière. » Il est vrai que ces dernières années Alain Delon avait quelque peu boudé Cannes, regrettant notamment de ne pas avoir été invité aux célébrations du 50e anniversaire du Festival (tout comme Jean-Paul Belmondo). Il y est quand même revenu en 2007 pour le 60e anniversaire, puis en 2010 pour une projection du Guépard avec Claudia Cardinale dans la sélection Cannes Classics.

Du rock asiatique

Hirokazu Kore-eda, lauréat de la Palme d’or l’an passé pour Une affaire de famille, pourrait fort bien revenir sur la Croisette avec La Vérité, le film qu’il a tourné cet été avec Catherine Deneuve et Juliette Binoche en vedette. Quant au Coréen Bong Joo-ho (Okja), il sera là lui aussi avec une comédie noire au titre alléchant : Parasite.

Pas de rock new-yorkais

Aux dernières nouvelles toujours pas d’accord avec Netflix pour la diffusion des films en salle. Du coup, pas de compétition possible pour les films produits par la chaîne de streaming. Aucun regret : The Irishmanavec Robert De Niro et Al Pacino n’est de toute façon pas prêt.

Par contre, les deux auteurs de ces quelques lignes promettent de faire du « headbanging » avec enthousiasme à l’annonce officielle de la sélection !

Cinéma

Festival de Cannes: Agnès Varda en équilibre sur le dos d’un technicien fait l’affiche de l’édition 2019

Télévision

Canal+: Augustin Trapenard pourrait succéder à Michel Denisot pour la couverture du Festival de Cannes

1 partage