Festival de Cannes: Dans les coulisses de l’autre grand messe (business) du cinéma

Le «Village international», qui accueille les pavillons de chaque pays au sein du Marché du film (Archives) — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

  • Dans les sous-sols du Palais des Festivals, le marché du film fait se rencontrer les professionnels du cinéma qui achètent et vendent des productions.
  • Ce congrès existe depuis soixante ans sur la Croisette et est le plus important business du cinéma au monde, loin devant l’American Film Market de Los Angeles ou l’European Film Market de Berlin.

Jérôme Paillard a le sourire. En jetant un coup d’œil à ses écrans, le patron du marché du film voit la fréquentation continuer à décoller. Alors que les stars du 72e Festival de Cannes ont commencé à défiler sur le tapis rouge mardi soir, au niveau -1 du palais, un tout autre spectacle va se jouer à partir de ce mercredi : celui du business de l’industrie cinématographique.20 Minutes vous explique les dessous de cette grosse machine.

Dès le premier Festival de Cannes, en 1946, des producteurs débarquent sur la Croisette pour vendre des films. Le « Festival de la rue d’Antibes », un marché informel organisé par la suite dans les cinémas de la ville commence à grossir. Et c’est finalement en 1959 qu’un événement officiel est créé. « Il a été décidé d’associer les dimensions culturelle et mercantile », explique Jérôme Paillard, son directeur délégué.

12.400 accrédités l’an dernier

Lundi, comparé aux chiffres de la même époque l’an dernier, le nombre de professionnels enregistrés pour l’édition 2019 du marché du film était en hausse de 4 %. « Nous ne pourrons faire un bilan définitif que le dernier jour, certains s’inscrivant au dernier moment, mais nous sommes en augmentation constante ces dernières années », précise Jérôme Paillard. Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus représenté (20 % des accrédités) devant la France et le Royaume-Uni (environ 15 %). Après une croissance exponentielle du nombre des représentants de la Chine (4e), « nous sommes arrivés à un palier », développe-t-il.

Cannes, c’est un peu « the place to be », le passage obligé pour tous les professionnels du ciné. Et en soixante ans d’existence, son marché du film devenu bien plus important que l’American Film Market, organisé à Los Angeles avec plus de 7.000 accrédités, ou que  l’European Film Market qui en réunit près de 10.000 à Berlin.

Les 800 films présentés s’ajoutent à ceux sélectionnés par le festival. « Et 700 sont diffusés en première mondiale », indique Jérôme Paillard. Le directeur délégué du Marché du film note une présence des Services de vidéo à la demande (Netflix, Amazon et autres) en hausse.

Cinéma

Festival de Cannes: Quelles sont les chances françaises de décrocher la Palme d’or 2019?

Cinéma

Festival de Cannes: Les zombies débarquent sur la Croisette avec le film «The Dead Don’t Die» de Jim Jarmusch

0 partage