FC Barcelone : Avec l’aide de Juan Branco, les socios préparent une plainte pour faire capoter l’arrivée de Messi au PSG

Lionel Messi ne jouera pas au Barça l’année prochaine, les supporters catalans s’y sont résignés. En revanche, ces derniers ne se font toujours pas à l’idée de voir leur idole rejoindre le Paris Saint-Germain​, qui leur avait déjà piqué Neymar il y a quatre ans. C’est pourquoi un groupe de socios représenté par l’avocat français Juan Branco envisage de saisir la Commission européenne en cas de signature de l’Argentin à Paname afin d’empêcher sa signature effective.

« Au nom des socios du FC Barcelone, mon cabinet a préparé une plainte auprès de la Commission européenne et demande des suspensions provisoires devant les juridictions civiles et administratives en France dans le cas où le Paris Saint-Germain recrutait Lionel Messi », précise Juan Branco dans un communiqué publié sur Twitter.

Le fair-play financier dans le viseur

Le postulat de l’avocat ? Puisque Barcelone n’a pas pu refaire signer l’Argentin, le PSG n’en a logiquement pas les moyens non plus, étant donné que « pour la saison 2019-2020, le ratio entre salaires et revenus du PSG a été de 99 % tandis que celui du FC Barcelone était de 54 %. Et entre-temps, la différence a augmenté. » Juan Branco et les socios s’en prennent en outre au fair-play financier, dont l’assouplissement récent permet à Paris d’envisager l’arriver de Messi tout en espérant dans le même temps prolonger Mbappé.

« C’est inconcevable que le fair-play financier serve pour aggraver les dérives du football business, d’instrumentalisation du football par les pouvoirs souverains et les dérives des compétitions. Nous demanderons aux autorités qu’elles interviennent immédiatement afin de bloquer cette opération. » De quoi faire réfléchir le camp Messi ?