Eurovision 2019: Les dix derniers pays qualifiés pour la finale sont…

Le chanteur suédois John Lundvik sur la scène de l’Eurovision lors de sa deuxième répétition, le 10 mai 2019. — Thomas Hanses

  • La deuxième demi-finale de l’Eurovision s’est tenue ce jeudi soir à Tel-Aviv.
  • Dix-huit pays étaient en lice. Seuls dix pouvaient se qualifier pour la finale.
  • Les pays qualifiés sont la Macédoine du Nord, les Pays-Bas, l’Albanie, la Suède, la Russie, l’Azerbaïdjan, le Danemark, la Norvège, la Suisse et Malte.

De notre envoyé spécial à Tel-Aviv (Israël)

Le carnet de bal est au complet. On connaît désormais les vingt-six pays qui participeront à la finale de l’Eurovision qui sera retransmise ce samedi dès 21h sur France 2. A l’issue de la seconde demi-finale organisée ce jeudi, la Macédoine du Nord, les Pays-Bas, l’Albanie, la Suède, la Russie, l’Azerbaïdjan, le Danemark, la Norvège, la Suisse et Malte ont décroché leur ticket pour le point d’orgue du concours. Ils rejoignent les dix pays qualifiés lors de la première demie de mardi et les six qualifiés d’office (voir encadré). Retour sur une soirée spectaculaire.

  • Arménie, non qualifiée

Srbuk n’est pas là pour rigoler. Au propre comme au figuré. La chanteuse arménienne, qui a clairement du coffre, a livré une prestation un poil anxiogène et tout en force. Sa chanson s’intitule Walking Out. Un titre prémonitoire, elle sort de la compétition ce jeudi soir.

  • Irlande, non qualifiée

Ambiance diner 50’s pour l’Irlandaise (un pub et une pinte de Guiness auraient fait trop cliché). Ce dépaysement a été insuffisant puisqu’elle ne passe pas en finale.

  • Moldavie, non qualifiée

L’Ukraine nous avait déjà fait le coup de la prestation scénique avec des dessins dans le sable en 2011. Mais comme plus grand monde ne s’en souvient en dehors des fans hardcore de l’Eurovision, la délégation moldave n’a pas hésité à faire appel à la même artiste, Kseniya Simonova, qui cette-fois ci participe avec de la neige synthétique, pour mettre en valeur la chanteuse Anna Odobescu. Cette dernière n’avait pas besoin de ça pour démontrer sa palette vocale sur la chanson Stay.

  • Suisse, qualifiée

La Suisse n’a jamais été aussi chaude. Luca Hänni n’a pas lésiné sur les déhanchés pour défendre She Got Me. Une chanson au côté très tube de l’été pour bande FM.

  • Lettonie, non qualifiée

Les mauvaises langues ont trouvé la prestation de Carousel soporifique. La chanson That Night est une petite bulle cosy de douceur plus efficace que les CD de musiques relaxantes de chez Nature et Découverte.

  • Roumanie, non qualifiée

La chanteuse Ester Peony nous a embarqué dans un tableau très gothique victorien le temps d’une ballade pop intitulée On a Sunday. Sur scène, elle semble jouer les sorcières, prête à jeter un sort… Mais les votants n’ont pas été sensibles au sortilège.

  • Danemark, qualifié

Love is Forever est l’archétype de la chanson culcul la praline dont le refrain vous reste en tête bien malgré vous. Leonora a le mérite de chanter en quatre langues : en anglais et en danois mais aussi en allemand et en français. Bon, il y a de quoi s’interroger sur les paroles francophones – « Venez découvrir la vie, ce soir on va tous partir… » – qui sonnent comme une invitation au suicide collectif. Mauvais esprit mis à part ça passe en finale.

  • Suède, qualifiée

Il est l’un des grands favoris de cette édition. Le Suédois John Lundvik était parfaitement à l’aise sur sa performance de Too Late for Love. L’efficacité et la sobriété scandinaves sur une balade faisant une embardée vers le chant gospel.

  • Autriche, non qualifiée

PÆNDA – c’est son pseudonyme – a interprété Limits, une chanson qui repose sur l’atmosphère mi-planante, mi-mélancolique.

  • Croatie, non qualifiée

Chaque seconde de The Dream crie « Eurovision ». De la fumée, des anges, du doré… Qui a dit too much ? A côté, la prestation, en première demi-finale, de l’Australienne Kate Miller-Heidke – elle aussi sur un registre lyrico-pop – paraîtrait presque sobre. Presque.

  • Malte, qualifiée

Chameleon est l’un des morceaux les plus séduisants de cet Eurovision. Une chanson pleine de fraîcheur et de couleur qui fleure bon l’été. Normal, donc, qu’elle passe en finale.

  • Lituanie, non qualifiée

Jurij Veklenko a chanté Run With The Lions. Et c’est à peu près tout ce qu’on retient de ces trois minutes pas désagréables, mais oubliables.

  • Russie, qualifiée

La Russie a misé cette année sur une mise en scène centrée sur des jeux de miroir et d’écrans (le hic, c’est que d’autres pays, comme la Macédoine du Nord également au programme de cette demie, ont pensé à un concept similaire). Sergueï Lazarev ne ménage pas ses efforts. Il faut dire qu’il participe pour la deuxième fois au concours, trois ans après avoir fini 3e… Nul doute qu’il essaiera de faire mieux en finale avec Scream.

  • Albanie, qualifiée

Pour avoir vu ce que la performance de Jonida Maliqi donnait de l’intérieur la salle, on peut affirmer que ces trois minutes avec la chanson Ktheju tokës, collent des frissons. Une ballade puissante, mêlant folklore et modernité, chantée en albanais.

  • Norvège, qualifiée

Le trio KEiiNO est l’un des chouchous des fans de l’Eurovision. Spirit in the Sky a un côté rouleau compresseur pop, un brin schlager, à la fois bon enfant et à la limite du plaisir coupable – et c’est ça qui est bon. C’est aussi l’occasion d’entendre un peu de sami – la langue lapone – sur la scène du concours.

  • Pays-Bas, qualifiés

Duncan Laurence est LE grandissime favori de cette édition avec sa chanson Arcade. Il a choisi de se mette en scène sobrement, derrière un piano – dont il fait semblant de jouer, le règlement du concours interdisant les instruments en live- et dans une atmosphère bleutée.

  • Macédoine du Nord, qualifiée

Avec des jeux de miroir rappelant le tableau russe – mais en moins drama queen – Tamara Todevska célèbre les femmes dans sa chanson Proud (« Fière »). Fière, elle peut l’être puisqu’elle passe en finale.

  • Azerbaïdjan, qualifié

Truth, chante Chingiz. La vérité, c’est que les espèces de bras articulés lui dessinant un coeur au laser sur la poitrine nous évoquent la pub pour la Citroën Picasso. Le morceau est propre, la mise en scène over-the-top tout ce qu’il faut pour s’assurer une place en finale.

Culture

La candidate danoise Leonora chante (un peu) en français à l’Eurovision

Culture

Le chanteur des Pays-Bas, grand favori de l’Eurovision, «garde les pieds sur terre»

Vingt-six pays en lice en finale

Vingt-six pays participeront à la finale de samedi, qui sera diffusée dès 21h sur France 2. Aux vingt qualifiés lors des demi-finales s’ajouteront six qualifiés d’office. A savoir Israël, le pays hôte, et les membres du « Big 5 », les principaux contributeurs financiers du concours : la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

32 partages