Européennes: Francis Lalanne lance une liste avec des «gilets jaunes»

Fracis Lalanne en gilet jaune, le 17 décembre 2018 à Paris. — AFP

Pour une « France jaune ». Francis Lalanne et d’autres « gilets jaunes » ont annoncé lundi le lancement d’un « rassemblement Gilet jaune citoyen », en vue du scrutin de mai 2019. « Ces élections seront le moyen de faire valoir les revendications des « gilets jaunes » sur le plan institutionnel », a déclaré le chanteur engagé, qui veut « établir une liste électorale ».

Le chanteur insiste : il ne veut pas créer de parti politique. « Il n’y aura pas de tête de liste, on s’en fiche. C’est quand il y a une tête de liste qu’il n’y a plus de démocratie », a lancé l’artiste originaire de Bayonne, agacé, qui dit être un simple membre du comité politique. « Le but c’est de compter nos forces, combien nous sommes dans ce pays à vouloir que cela change. C’est pour ça qu’on présente des candidats, pour que les Français votent pour le peuple », a insisté Francis Lalanne, lui-même déjà candidat à plusieurs élections.

Reprendre « la totalité » des revendications des « gilets jaunes »

« Aujourd’hui, nous sommes à notre première réunion de travail, nous devons définir la liste, les noms des candidats, le mode de sélection et la structure », a évoqué l’artiste. A ses côtés, Thierry Paul Valette, coordinateur des « gilets jaunes » à Paris, a expliqué vouloir « faire une remontée de terrain et reprendre la totalité des revendications des « gilets jaunes », sauf celles racistes et antisémites. Nous voulons que toutes les couches sociales soient représentées ».

Par ailleurs, Francis Lalanne a indiqué avoir trouvé « une caution bancaire de 800.000 euros avec un imprimeur » par l’intermédiaire de Jean-Marc Governatori, ex-chef d’entreprise et actuel cosecrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. « Ça correspond à 94 millions de bulletins de vote, à 100.000 affiches et 47 millions de professions de foi », a assuré le chanteur auprès de l’AFP.

Société

«Gilets jaunes»: L’auteur de la pancarte anti-Macron retouchée par France 3 saisit le CSA

Politique

«Gilets jaunes»: Pour boucler le budget, les grandes entreprises encore mises à contribution

Société

«Gilets jaunes»: Les syndicats de police réclament un «retour sur investissement»

2K partages