Euro 2021 : Didier Deschamps se met « à la place de Luis Enrique » après le test positif de Busquets

Didier Deschamps — Franck Fife/AP/SIPA

Ça ne vous aura sûrement pas échappé, la sélection espagnole est un peu en panique avant d’embarquer pour l’Euro. Pour cause, Sergio Busquets a été testé positif au coronavirus à quelques jours du début de la compétition, forçant son staff à placer la Roja sous cloche en attendant des résultats plus poussés. Une situation à se gratter la tête jusqu’au squelette qui touche notre DD national, plein d’empathie pour le sélectionneur ibère. « Je me mets un instant à la place de Luis Enrique, et ça ne doit pas être facile. »

Bien vu, Didier. C’est tellement compliqué que l’Espagne va aligner ses U21, tout fraîchement sortis de leur Euro à eux, pour son dernier match de préparation contre la Lituanie. Autant dire qu’il s’agira là d’une rencontre inutile pour le groupe A, bonjour le manque de rythme.

Comment définir les cas contact ?

Didier Deschamps est d’ailleurs revenu sur des mots qu’il avait tenus un peu plus tôt dans la prépa d’avant-compétition à propos du caractère rédhibitoire d’une contamination. « C’est finalement un peu plus compliqué que ça. Il me semble que tout dépend du protocole sanitaire en vigueur dans chaque pays. Busquets n’a pas été renvoyé car ils ont leur premier match le 14 juin. Je ne sais pas si les Espagnols ont estimé qu’ils ont été cas contact. Ce sont des situations dures à gérer. Comment définir les cas contacts ? Est-ce que c’est par rapport à ceux qui étaient à côté de lui à table, dans le vestiaire, ou est-ce que c’est tout le monde (souffle) ? Même si on fait tout correctement, on n’est pas à l’abri », termine le sélectionneur français, qui connaît bien le casse-tête des cas contacts depuis le test positif de Kylian Mbappé à l’automne dernier.

0 partage