Eure : Les parents soupçonnés du viol et de la mort de leur bébé, mis en examen

Un commissariat de police. (Illustration) — Clément Follain / 20 Minutes

Des aveux partiels. Les parents d’une fillette d’un mois et demi décédée dimanche dans l’Eure ont reconnu les faits de violence. Mais les deux trentenaires nient les sévices sexuels, indiquent une source policière. Tous deux ont été mis en examen et écroué, a-t-on appris ce mercredi auprès du parquet d’Evreux.

Le couple, un homme de 36 ans et une femme de 34 ans, avait été placé en garde à vue dimanche après la mort du nourrisson qui, « d’après les premiers éléments de l’enquête, a subi des violences physiques et sexuelles », selon Dominique Puechmaille, procureure d’Evreux. Une information judiciaire a été ouverte mardi. L’homme a été mis en examen pour viol incestueux ayant entraîné la mort sans intention de la donner et la femme pour non-dénonciation de crime.

Pas d’antécédents de violence sur les deux aînés du couple

Les faits se sont déroulés à La Chapelle-Longueville, au domicile du couple, une caravane. Le Samu a constaté « des hématomes sur les jambes du bébé et une déchirure importante au niveau de l’anus », selon une source policière, qui a précisé qu’il n’y avait pas d’antécédents de violences sur les deux autres enfants du couple, âgés de 2 et 3 ans.

Le SRPJ de Rouen et le commissariat de Vernon ont été saisis de l’enquête. Les deux suspects n’étaient pas connus des services de police.

Société

Bébés violentés, viols filmés… Comment les policiers gèrent la violence des pédophiles sur Internet

Société

« Il y a un avant et un après Outreau »… Comment la brigade des mineurs recueille les mots des enfants brisés

8,3K partages