Etats-Unis: Un homme avec des bidons d’essence arrêté devant la cathédrale Saint-Patrick de New York

L’emblématique cathédrale Saint-Patrick de New York, le 24 septembre 2015. — SIPANY/SIPA

Il transportait deux bidons d’essence et des briquets. Un homme, qui aurait selon les médias américains tout du profil du « déséquilibré », a été arrêté ce mercredi soir un peu avant 20 heures, à New York, alors qu’il tentait de pénétrer dans la célèbre cathédrale Saint-Patrick. L’archidiocèse a déclaré que « l’individu a été arrêté par un agent de la sécurité et placé en garde à vue ».

De son côté, la police de New York (NYPD), citée par NBC, a affirmé que l’homme, âgé de 37 ans et bien connu de ses services, était « perturbé émotionnellement ». John Miller, sous-commissaire au renseignement et à la lutte contre le terrorisme de la NYPD, a confirmé qu’aucun incendie ne s’était déclaré et que durant l’incident des gens se trouvaient à l’intérieur du bâtiment.

« De l’essence avait apparemment déjà coulé sur le sol »

Le trentenaire a garé sa fourgonnette sur la cinquième avenue et a quitté son véhicule pour se rendre à pied à la cathédrale. Vers 19h55, il serait retourné à la fourgonnette pour y prendre deux bidons d’essence, un sac en plastique contenant deux bouteilles de liquide et deux briquets et aurait dans la foulée tenté d’entrer dans la cathédrale. « Lorsqu’il est entré dans la cathédrale, il s’est retrouvé face à un agent de sécurité qui lui a demandé où il se rendait, l’informant qu’il ne pouvait pas se rendre à la cathédrale avec ces objets, a expliqué John Miller, lors d’une conférence de presse. A ce moment-là, de l’essence avait apparemment déjà coulé sur le sol. »

L’homme a pris la fuite mais deux policiers de la brigade antiterroriste qui se trouvaient à l’extérieur de la cathédrale ont été avertis et l’ont rattrapé au niveau de la 50e rue. « Les réponses du suspect étaient évasives », a ajouté John Miller, avant de préciser : « Il a raconté qu’il souhaitait traverser la cathédrale pour rejoindre à Madison Avenue, parce que sa voiture était en panne d’essence. Nos policiers ont vérifié et ce n’était pas le cas. »

Deux jours après l’incendie à Notre-Dame de Paris

Cet incident est survenu seulement deux jours après le départ de feu accidentel qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Un incendie qui a poussé les autorités de New York à renforcer leur dispositif de sécurité autour de ses édifices religieux.

« L’homme n’a fait aucune déclaration à propos de Notre-Dame », a toutefois précisé la police de New York. Et d’ajouter : « Il est difficile de dire exactement quels étaient ses intentions, son mobile et son état d’esprit. Nous examinons son passé et le FBI participe à l’enquête par précaution, car nous savons que transporter deux bidons d’essence et tout l’équipement pour allumer un feu dans un lieu public comme la cathédrale Saint-Patrick n’est pas anodin. C’est pourquoi cet homme restera en garde à vue. »

Société

Incendie à Notre-Dame de Paris: Comment l’aumônier des pompiers de Paris a sauvé les trésors de la cathédrale

Société

Incendie à Notre-Dame de Paris: «On pensait vraiment pouvoir sauver la flèche» témoigne un sapeur-pompier

Web

Incendie à Notre-Dame de Paris: La cathédrale reconstruite à l’identique grâce aux jeux vidéo

588 partages