Etats-Unis: L’ex-avocat de Stormy Daniels arrêté pour «tentative d’extorsion» contre Nike

L’avocat de Stormy Daniels, Michael Avenatti, a été arrêté le 14 novembre 2018 pour «violences domestiques». — John Middlebrook/CSM/REX/Shutterstock/SIPA

L’avocat star Michael Avenatti a été arrêté, ce lundi, à New York alors qu’il aurait tenté d’extorquer « plusieurs millions de dollars » à Nike. Celui qui a notamment défendu l’actrice porno Stormy Daniels dans son procès contre le président Donald Trump, fait l’objet d’une plainte fédérale et est accusé de « tentative d’extorsion » ainsi que d’autres malversations financières.

Michael Avenatti, 48 ans, connu pour ses propos anti-Trump aurait menacé l’équipementier sportif Nike de divulguer des informations pouvant, selon lui, nuire à la société. Selon la plainte, dont l’AFP a pu lire une copie, l’avocat demandait en outre un « paiement de 1,5 million à un individu qu’Avenatti disait représenter ».

Michael Avenatti a menacé de tenir une conférence de presse

Michael Avenatti et un complice laissé dans l’anonymat par le FBI, chargé de l’enquête, auraient rencontré des avocats de Nike le 19 mars à ce sujet. Le jour suivant, au cours d’une conversation avec ces mêmes avocats, l’avocat star avait assuré que si ses demandes n’étaient pas satisfaites, il « réduirait de 10 milliards de dollars la capitalisation boursière » du client et ajouté qu’il « ne plaisantait pas ».

Selon un agent du FBI cité dans la plainte, l’avocat californien menaçait « plus précisément de tenir une conférence de presse à la veille de l’annonce des résultats trimestriels de Nike et du début du tournoi » universitaire de basket-ball, « durant laquelle il accuserait de malversation des employés de Nike ».

Michael Avenatti également accusé d’avoir détourné l’argent d’un de ses clients

Moins d’une heure avant l’annonce de son arrestation lundi, Michael Avenatti avait indiqué sur Twitter qu’il comptait tenir une conférence de presse mardi matin pour « dévoiler un scandale de grande ampleur concernant le basket au lycée et à l’université perpétré par Nike, que nous avons mis au jour ». « Ce comportement criminel touche Nike au plus haut niveau et implique parmi les plus grands noms du championnat de basket-ball universitaire », avait ajouté celui qui avait envisagé à un moment de se porter candidat à la présidentielle de 2020 avant de renoncer.

Selon le communiqué d’un procureur fédéral de Los Angeles, l’avocat est également accusé d’avoir détourné l’argent d’un de ses clients pour payer ses propres dépenses et dettes, ainsi que celles de son cabinet et d’une chaîne de cafés qu’il possède.

Il est également soupçonné d’avoir obtenu indûment plusieurs millions de dollars de prêts bancaires en utilisant des documents fiscaux falsifiés. Des documents d’autant plus faux que Michael Avenatti n’a « jamais payé ses impôts sur les revenus pour les années en question », 2012 et 2013, a souligné le procureur fédéral de Californie centrale, Nicola Hanna, lors d’une conférence de presse à Los Angeles.

« Un portrait peu flatteur mêlant mépris de la loi et cupidité »

Le dossier, « résultat de deux ans d’enquête des services fiscaux », brosse « un portrait peu flatteur mêlant mépris de la loi et cupidité », a poursuivi le procureur. « Sur son compte Twitter, M. Avenatti se décrit lui-même comme « avocat, militant, combattant pour le bien », mais les accusations dans ce dossier le décrivent tout autrement : un avocat corrompu qui se bat pour ses propres intérêts égoïstes en s’appropriant près d’un million de dollars qui appartiennent à un de ses clients », a lancé le procureur Hanna.

Michael Avenatti doit être présenté dans la journée à un juge fédéral de New York dans les deux dossiers.

Monde

Etats-Unis: Michael Avenatti n’est plus l’avocat de l’actrice porno Stormy Daniels

Monde

Michel Avenatti, l’avocat de Stormy Daniels, arrêté pour «violences domestiques»

0 partage