Etats-Unis: Les actrices Felicity Huffman et Lori Loughlin inculpées dans un scandale de triche universitaire

Les actrices Lori Loughlin et Felicity Huffman ont été inculpées dans un scandale de triche universitaire. — AP/SIPA

Pots-de-vin déguisés en donations, tests d’entrée passés par un autre candidat : un vaste réseau de triche universitaire a été démantelé aux Etats-Unis. 33 parents, dont les actrices Felicity Huffman (Desperate Housewives) et Lori Loughlin (La Fête à la maison) ont été inculpés pour avoir payé pour obtenir des places dans de prestigieuses universités américaines pour leurs enfants, ont annoncé les autorités du Massachusetts, mardi.

A la tête de ce réseau, William Singer a été inculpé de quatre chefs d’accusation, dont extorsion et blanchiment, et devait plaider coupable devant un magistrat mardi après-midi. L’organisation criminelle aurait reçu 25 millions de dollars au total de parents désireux de voir leurs enfants admis dans des universités prestigieuses telles que Yale, Georgetown, Stanford, USC, UCLA, Texas et UCLA.

Entre 200.000 et 6,5 millions de dollars

Selon l’acte d’accusation, William Singer versait des pots-de-vin à des enseignants supervisant le test d’admission aux universités (SAT) pour qu’ils laissent une autre personne passer l’examen à la place du candidat officiel. Il est également accusé d’avoir acheté des directeurs sportifs universitaires pour qu’ils fassent passer des candidats aux notes médiocres pour des athlètes.

Au total, 33 parents ont été inculpés pour avoir eu recours aux services de William Singer, moyennant le paiement de sommes comprises entre 200.000 et 6,5 millions de dollars. La liste comprend de nombreuses autres personnalités, notamment le financier Bruce Isackson, le promoteur immobilier Robert Flaxman mais également les actrices Felicity Huffman et Lori Loughlin.

« Il ne peut pas y avoir de système d’admission distinct pour les personnes aisées et (…) il ne peut pas y avoir de système judiciaire différent non plus », a commenté le procureur fédéral du Massachusetts, Andrew Lelling, lors d’une conférence de presse organisée à Boston.

0 partage