Etats-Unis : Le complotiste Alex Jones devra payer 473 millions de dollars supplémentaires

Une juge américaine a ordonné jeudi au complotiste Alex Jones, déjà condamné à payer presque un milliard de dollars aux familles de victimes d’un massacre dans une école dont il a nié la réalité, de verser 473 millions de dollars supplémentaires. Cette magistrate du Connecticut, Barbara Bellis, a jugé que le comportement d’Alex Jones avait été « délibéré et malveillant ».

Le propriétaire du site Infowars avait affirmé que les proches des élèves et membres du personnel tués en 2012 à l’école Sandy Hook, dans le Connecticut, étaient des acteurs et que la tuerie était une mise en scène pilotée par des opposants aux armes à feu. Une théorie conspirationniste tenace qui a essaimé sur internet.

Fonds dissimulés

Avec sa compagnie, Free Speech Systems, Alex Jones a lancé « des attaques contre les plaignants pendant presque une décennie, y compris pendant le procès, un comportement haineux, malveillant et injustifié qui a fait du mal aux plaignants », a écrit la juge, qui a présidé son procès. Elle lui a donc ordonné de payer plus de 473 millions de dollars en dommages et intérêts.

Un jury de Waterbury dans le Connecticut, non loin de l’établissement, avait décidé en octobre qu’Alex Jones devait verser aux familles de huit victimes, ainsi qu’à un agent du FBI présent le jour du drame, 965 millions de dollars de compensations pour diffamation et préjudice moral. Il affirme être au bord de la faillite et ne pas avoir les moyens de payer. Si Jones et son entreprise ne valent clairement pas un milliard de dollars, les experts estiment qu’il a dissimulé des fonds via des montages complexes qui pourraient être saisis.