Etats-Unis : Donald Trump veut faire débloquer son compte Twitter par une procédure en justice

Donald Trump se languit de Twitter… L’ex-président américain a demandé ce vendredi à un juge fédéral de Floride (Etats-Unis) d’imposer à la plateforme le déblocage de son compte sur le réseau social, fermé  après les émeutes du 6 janvier dernier au Capitole.

Il souhaiterait qu’un juge contraigne Twitter à le laisser revenir temporairement sur le réseau social, selon des documents déposés à un tribunal de Miami (Floride). Un autre dossier a également été introduit visant à lui rendre un statut de membre permanent de la plateforme, indique l’agence Bloomberg.

Ejecté de Twitter « sous la pression de ses rivaux politiques »

Donald Trump estime avoir été éjecté de Twitter sous la pression de ses rivaux politiques. Dans sa demande au tribunal, il affirme que le réseau social a été « contraint » de suspendre son compte par des membres du Congrès.

Twitter « exerce un niveau de pouvoir et de contrôle sur le débat politique dans ce pays qui est incommensurable, historiquement sans précédent et profondément dangereux pour un débat démocratique ouvert », affirment par ailleurs dans leur requête les avocats de Donald Trump.

Les réseaux sociaux « mettent en œuvre une censure illégale »

Évincé des grands réseaux sociaux après l’assaut meurtrier du Capitole, Donald Trump avait déposé mardi 7 septembre des plaintes collectives contre Facebook, Twitter, Google (YouTube) et leurs patrons, Mark Zuckerberg, Jack Dorsey et Sundar Pichai. Ces trois patrons « mettent en œuvre une censure illégale (…) Il n’y a pas de meilleure preuve que la Big Tech est hors de contrôle que le fait qu’ils aient banni le président des États-Unis en fonction » de leurs plateformes, avait-il déclaré  lors d’une interview accordée mi-septembre à Fox News.

Le compte @realDonaldTrump, suivi par près de 88 millions de personnes dans le monde entier, était l’un des piliers de la communication de l’ex président américain depuis le début de son mandat.