Espagne : Une transmission de la dengue par voie sexuelle confirmée

Un laboratoire médical. (illustration) — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un cas de transmission de la dengue  par voie sexuelle entre deux hommes a été confirmé vendredi par les autorités sanitaires espagnoles, une première dans le monde où l’on considère que le virus est transmis par piqûre de moustique.

Dans un courriel adressé à l’AFP, le Centre européen de prévention et contrôle des maladies a confirmé que ce cas espagnol était « à sa connaissance, le premier cas de transmission par voie sexuelle du virus de la dengue entre deux hommes ».

Une contamination entre deux hommes

« Un cas de probable transmission sexuelle entre une femme et un homme avait auparavant fait l’objet d’un article (scientifique) en Corée du Sud », a souligné la médecin épidémiologiste espagnole Susana Jimenez, de la Direction générale de la santé publique de la région de Madrid.

Le cas diagnostiqué à Madrid est « celui d’un homme de 41 ans contaminé lors d’une relation avec son compagnon, qui avait contracté le virus lors d’un voyage à Cuba » où il aurait été piqué par un moustique, a expliqué Susana Jimenez.

La contamination de cet homme, confirmée fin septembre, a intrigué les scientifiques car il n’avait pas voyagé dans un pays où la dengue est endémique. L’impossibilité d’une contamination par un moustique en Espagne a également été vérifiée, aucun moustique n’ayant été découvert sur les lieux où il s’est trouvé.

« Son compagnon avait présenté les mêmes symptômes que lui, mais plus légers, environ dix jours plus tôt et avait auparavant voyagé à Cuba et en République dominicaine », a relaté la médecin. Les tests ont alors révélé que tous deux avaient la dengue.

« Une information d’importance mondiale »

« Une analyse de leur sperme a été effectuée et elle a révélé que non seulement c’était la dengue mais que c’était exactement le même virus que celui qui circule à Cuba », souligne Susana Jimenez. « C’est une découverte, une information d’importance mondiale : découvrir un autre mécanisme de transmission du virus », a-t-elle admis.

Dans les pays où la dengue est endémique et où il existe des moustiques qui la transmettent en piquant, « on ne peut pas dire que le mode de transmission sexuelle n’existe pas, simplement, jusqu’à maintenant, elle n’est pas envisagée parce qu’on a toujours pensé : « C’est le moustique » », a-t-elle conclu.

L’Organisation mondiale de la santé écrit sur son site Internet que « la dengue est transmise par la piqûre du moustique Aedes porteur de l’un des quatre virus de la dengue ».

Santé

Caluire : Un deuxième cas de dengue autochtone confirmé après celui du 23 septembre

Santé

Que sait-on sur le premier cas autochtone de dengue près de Lyon ?

6 partages