Equipe de France: «J’ai mille fois confiance en elle»… Ça n’a pas traîné, Noël Le Graët annonce le maintien de Corinne Diacre

Noël Le Graët et Corinne Diacre poursuivent leur aventure commune. — FRANCK FIFE / AFP

La nouvelle n’aura pas tardé à tomber. Même pas 24 heures après l’élimination de l’équipe de France en quart de finale de la Coupe du monde, et malgré l’objectif fixé qui était d’atteindre au moins les demi-finales, Noël Le Graët a annoncé chez nos confrères de L’Equipe qu’il maintenait sa confiance à Corinne Diacre. « Oui, c’est clair, elle sera à la tête des Bleues à la rentrée », a affirmé le président de la Fédération française de foot.

Une annonce qui fait suite aux propos tenus vendredi soir par la sélectionneuse, à l’issue de la défaite face aux Etats-Unis. « Je ne suis pas du genre à renoncer, avait-elle prévenu en conférence de presse. Le président m’a fait confiance sur un bail long, maintenant c’est à lui que revient cette décision. » C’est désormais chose faite.

Le Graët ne voit rien à redire

Le boss de la 3F s’est même dit satisfait du bilan de Corinne Diacre lors de cette Coupe du monde. « Je trouve qu’elle a parfaitement bien travaillé, a-t-il déclaré avant de se projeter immédiatement vers l’avenir. Elle a un groupe important, avec des jeunes qui vont arriver. On a des effectifs qui vont nous permettre de continuer à bien nous classer au niveau mondial. Corinne est quelqu’un de sérieux qui travaille bien. J’ai mille fois confiance en elle. »

La voilà donc fixée vers un nouvel objectif, qui ne sera pas les JO 2020, mais l’Euro 2021 en Angleterre. Reste à savoir maintenant si l’ancienne coach de Clermont va impulser de gros changements au niveau de son effectif – voire dans son management –, sachant que de nombreuses joueuses pourraient songer à se retirer d’ici là (c’est acté pour Bussaglia et on pense aussi à Thiney ou Bouhaddi, voire Henry et Le Sommer) pour laisser la place à la jeunesse.

Sport

Coupe du monde: Malgré le choc, les Bleues «ont gagné le cœur de millions de Français» et espèrent que ce n’est qu’un début

Sport

Coupe du monde féminine: «Me dîtes pas qu’il y a main? Si?»… Scandale ou pas, ce penalty non sifflé pour les Bleues?

918 partages