Equipe de France : Deschamps juge « inadmissible et intolérable » la violence de Zouma contre son chat

Kurt Zouma va-t-il garder sa place en équipe de France ? Pour le moment rien ne filtre du côté de Didier Deschamps, mais le sélectionneur a jugé mercredi « inadmissible et intolérable » l’attitude du joueur, dont une vidéo le montrant en train de frapper son chat fait scandale.

« Une cruauté sans nom »

« J’ai été très surpris de la part de Kurt. C’est quelque chose qui est inadmissible, intolérable et d’une cruauté sans nom bien évidemment. Je suis sûr qu’il en a pris conscience mais ces images sont choquantes et insupportables », a déclaré Deschamps, qui s’exprimait sur France 3 à la suite du match de Coupe de France Nice-Marseille.

Le sélectionneur n’a donc pas dit s’il continuerait à faire appel au défenseur de West Ham pour les prochains matchs des Bleus. « Je ne suis pas procureur. Je suis là pour faire des sélections sur différents critères. Ça a pu m’arriver lorsque des joueurs avaient pu commettre des erreurs de ne pas les sélectionner pendant un certain temps, donc je ne changerai pas ma façon de procéder pour la prochaine liste », a-t-il expliqué. Deschamps avait notamment cessé de retenir Karim Benzema​ en raison de l’implication de l’attaquant dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, avant de le rappeler. La France jouera son prochain match, une rencontre amicale, le 25 mars à Marseille contre la Côte d’Ivoire.

Adidas met fin à son contrat

La polémique a pris de l’ampleur mercredi en Angleterre : près de 200.000 personnes ont réclamé des poursuites, les chats de Zouma lui ont été retirés et Adidas a rompu son contrat avec lui. Son club West Ham lui a infligé l’amende « la plus lourde possible ». Une telle sanction correspond généralement à un retrait de deux semaines de salaire, soit environ 300.000 euros dans son cas.