«Enquêtes Paranormales»: Pourquoi les émissions paranormales jouent-elles les mortes-vivantes?

La maison hantée de la série «The Haunting of Hill House». — Steve Dietl/Netflix

  • C8 diffuse ce soir une nouvelle émission sur les phénomènes surnaturels intitulée Enquêtes Paranormales.
  • Depuis près de 30 ans, les programmes de ce genre sont nombreux à la télévision.
  • Aujourd’hui, c’est sur YouTube qu’il faut se tourner pour en savoir plus sur les OVNI, les fantômes et les esprits.

Il y a exactement 25 ans, une émission qui a marqué une génération de téléspectateurs s’est arrêtée sur TF1 : Mystères. Le 8 juillet 1992, Alexandre Baloud prend l’antenne de ce nouveau programme à la promesse palpitante, celle de décrypter des phénomènes paranormaux et surnaturels. Pour lancer cette nouvelle émission, les producteurs ont sorti le grand jeu avec une enquête intitulée «  La maison qui saigne ». Un reportage qui suit les péripéties de la famille Belmer, qui se réveille chaque matin en découvrant des traces de sang sur les murs de son domicile.

Pendant deux ans, cette émission a fait énormément parler d’elle, créant un engouement exceptionnel ; entre 1992 et 1994, près d’un téléspectateur sur deux était devant son poste dans le but de se faire peur avec ces histoires étranges et prodigieuses. Mais une intervention sonnera la fin de l’émission, celle de Jean-Marie Laforgue. Dans le numéro diffusé le 4 février 1994, une séquence est consacrée à cet homme capable de conduire un véhicule les yeux bandés. Pendant vingt minutes, et ce devant une dizaine de millions de téléspectateurs, la performance de Jean-Marie Laforgue est présentée comme un exploit puisqu’il parvient à parcourir près de dix kilomètres dans Paris, les yeux bandés, sur une moto. L’homme réussit à éviter les piétons, les voitures, et gère la circulation d’une main de maître.

Entre véracité et trucage

Mais cet « exploit » ne convainc pas tout le monde, et certainement pas le Comité Illusionniste d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux. Les experts de cette association dénoncent une supercherie, et le prouvent en retentant l’expérience de Jean-Marie Laforgue avec leur propre matériel. L’homme se bande les yeux, enfourche sa moto… et se plante contre le premier véhicule qu’il rencontre. Une pirouette qui scelle le destin de l’émission, qui perd alors toute crédibilité aux yeux du public.

Le succès de Mystères, même s’il fut prouvé qu’il reposait en partie sur de faux témoignages, a glissé la puce à l’oreille de différents producteurs de télévision. Dans les années 1990, de nouveaux programmes contant des histoires extraordinaires ont fleuri dans le paysage audiovisuel.

Peu après l’arrêt de Mystères, Jacques Pradel prend les rênes de L’Odyssée de l’étrange, une émission aux traits similaires de l’émission dont elle s’inspire. Toutefois, le programme ne durera pas et une seule saison sera diffusée, notamment à cause du scandale de l’autopsie de Roswell en octobre 1995. Au lancement de l’émission, Jacques Pradel affirme à son public que l’émission retransmettra les images de « la plus bouleversante découverte de tous les temps » selon lui. Mais cette vidéo, bien diffusée sur TF1, était en réalité un fake. Cette mésaventure mettra un terme à la carrière de Jacques Pradel à la télévision.

Des dizaines d’émissions, des centaines d’histoires

TF1 a longtemps surfé sur la vague du succès de ces émissions paranormales et en a proposé de nombreuses, parmi lesquelles La Soirée de l’étrange, de 2005 à 2010, présentée par Christophe Dechavanne et Patrice Carmouze ou encore Les 30 histoires les plus mystérieuses, diffusée de 2006 à 2011, présentée par Carole Rousseau et Jacques Legros.

Mais TF1 n’était pas la seule chaîne à proposer de telles émissions. Enquêtes extraordinaires, présentée par Stéphane Allix en 2010, revenait sur des thèmes comme le sixième sens ou les OVNI. Stéphane Rotenberg s’est même prêté à l’exercice en 2002 et 2003 lorsqu’il a animé Normal/Paranormal sur M6, avec des témoignages de ceux qui croient aux manifestations de l’au-delà. Encore aujourd’hui, W9 continue de rediffuser des épisodes de son programme Au cœur de l’étrange. Extraterrestres, fantômes, Sidonie Bonnec revient sur ces phénomènes déconcertants.

Des émissions qui proposaient à peu près toutes la même chose : relater des faits extraordinaires qui se sont produits dans les quatre coins du monde. La prophétie du Titanic, la malédiction du Poltergeist, la poupée Annabelle, la maison du diable d’Amityville, la voiture tueuse de James Dean, les sujets abordés par l’émission présentée par Valérie Bénaïm, ce mardi soir sur C8, ne renouvellent pas le genre. C’est sur une autre plateforme qu’il faut désormais se tourner pour frissonner de peur.

YouTube, le nouvel eldorado des enquêtes paranormales

Aujourd’hui, les enquêtes sur les phénomènes paranormaux ont trouvé une nouvelle plateforme pour se développer : YouTube. Depuis plusieurs années, les vidéastes amateurs enchaînent les tournages sur ces lieux étranges, dans lesquels peu de personnes osent s’aventurer.

Il suffit de taper le mot « paranormal » dans la barre de recherche pour trouver des dizaines de milliers de vidéos qui vous mettront la chair de poule. Parmi eux, Jordan Perrigaud se présente comme un chasseur de fantômes, tout comme GussDx ou encore JRM Paranormal. En tant qu’amateurs, ils se rendent dans des lieux connus pour être « hantés ». Ces vidéastes apportent une nouvelle dimension par rapport aux émissions de télévision qui proposaient seulement de raconter des histoires passées. Dorénavant, les YouTubeurs se déplacent eux-mêmes dans ces demeures au destin sordide. Une proximité appréciée par les internautes qui n’hésitent pas à faire part de leurs frayeurs dans les commentaires, rendant collective leur propre expérience, vécue seulement derrière leur écran d’ordinateur ou de téléphone.

Ces YouTubeurs, qui ne sont pas liés aux contraintes de diffusion, de formats ou de durée (certaines vidéos de GussDx dépassent par exemple les 2 h 30 !) peuvent s’exprimer comme ils le veulent et laisser libre court à leur imagination pour attirer un maximum d’internautes. C’est le cas par exemple du Grand JD, un vidéaste suisse qui diffuse sur sa chaîne une série de vidéos en rapport avec le monde de l’étrange. Son épisode intitulé « Seul dans le château le plus hanté de France » cumulera prochainement 5 millions de vues, un score que n’atteignent plus les chaînes de télévision avec ce type de programme. Le couvent maudit, la maison la plus étrange des États-Unis, le lieu le plus hanté d’Écosse, les promesses sont belles et les titres accrocheurs, autant d’éléments qui permettent d’expliquer les millions de vues que ces vidéos affichent. Un phénomène qui, lui, n’est donc pas paranormal.

Sciences

Mais où se cachent les extraterrestres?

People

VIDEO. Kim Wilde croit aux extraterrestres et pense qu’ils nous observent

12 partages