En couple avec Yannick Jadot, la journaliste Isabelle Saporta démissionne de RTL

Isabelle Saporta et Yannick Jadot (à dr.), le 26 mai au soir, à Paris, avant la révélation des résultat des européennes. — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Dimanche soir, Isabelle Saporta est apparue au côté de son compagnon Yannick Jadot, tête de liste EELV aux européennes (13.47 % des suffrages) ? qui l’a remerciée dans son discours. De cette manière, la relation de celle qui tient une chronique sur l’antenne de RTL depuis la rentrée et de l’homme politique a été officialisée. Dans la foulée, la journaliste a été la cible de vives critiques, sur les réseaux sociaux, mais aussi au sein de la radio, pour avoir « caché » cette liaison. Ce jeudi, elle annonce à nos confrères du Parisienavoir présenté sa démission à RTL.

« Dimanche soir, j’ai appelé Jacques Esnous, le directeur de l’information de RTL, pour lui dire que je ne continuerai pas mes chroniques, pour ne pas nuire à cette rédaction que j’adore. Yves Calvi, le présentateur de la matinale [dans le cadre de laquelle elle livrait son billet d’humeur, C’est comme ça, tous les matins à 7h12], et lui m’ont conseillé de prendre un peu de temps avant toute décision », explique Isabelle Saporta.

« Journaliste engagée »

Elle ajoute : « Tout le monde sait que je suis une journaliste engagée, je n’ai jamais caché mes combats écologistes. J’ai produit des enquêtes de terrain, des livres, contre l’agriculture productiviste ou le business du vin qui ont généré des procès que j’ai gagnés. Mais je ne veux pas entraîner RTL dans quelque chose qu’ils ne veulent pas. »

Isabelle Saporta, qui a rencontré Yannick Jadot il y a deux ans sur un plateau de BFMTV, raconte qu’elle a aidé son compagnon à écrire ses discours et à préparer ses interventions durant la campagne pour les élections européennes. « Je suis une journaliste engagée, c’est d’ailleurs pour cela que RTL est venue me chercher en 2018 pour livrer un billet d’humeur sociétal, à tendance écolo. J’en ai poussé des coups de gueule au micro ! Contre l’air pollué, les frotteurs dans les métros, pour le droit à l’avortement aux Etats-Unis… Je n’ai pas commencé ma carrière avec Yannick Jadot ! », souligne celle qui a commencé dans la profession il y a vingt ans et à notamment travaillé pour Europe 1, RMC et France 2.

« Je n’ai pas perdu ma carte de presse parce que je suis en couple avec Yannick »

« Pour moi, il y a toujours eu une étanchéité totale entre ma relation avec Yannick Jadot et mon travail de journaliste, insiste-t-elle dans les colonnes du Parisien. Et je trouve détestables les réactions depuis dimanche sur les réseaux sociaux, qui ont pris une proportion délirante. Je n’ai pas perdu mon doctorat, mon diplôme de Sciences Po, mes vingt ans de journalisme ni ma carte de presse ? Pas plus que mes neurones parce que je suis en couple avec Yannick. J’existais avant, j’avais déjà une parole libre et engagée. Les réseaux sociaux sont misogynes et d’une bêtise confondante. »

Isabelle Saporta envisage désormais d’« assumer pleinement [sa] fibre politique » en montant un comité d’experts avec et autour de Yannick Jadot. Elle projette également d’écrire un livre « pour comprendre ce que veulent les jeunes et tous ces Français qui ont voté pour le climat ». « On reste journaliste toute sa vie », estime-t-elle.

Médias

Léa Salamé explique les raisons de son retrait temporaire de France Inter

Médias

M6 et RTL lancent des podcasts incarnés par leurs animateurs populaires

16 partages