Elle reçoit un chèque de 9 dollars pour 70 heures de travail, la vidéo d’une serveuse américaine devient virale

Un bar à San Francisco, en novembre 2019 (image d’illustration). — Pubinno/Cover Images/SIPA

  • Aayliah Cortez, une serveuse vivant au Texas, a publié une vidéo de sa paie : 9 dollars pour 70 heures, après déduction des cotisations.
  • Elle a été payée un peu plus de 2 dollars de l’heure.
  • La pratique est légale au Texas, si l’employé reçoit des pourboires.

Neuf dollars (8,30 euros) pour un peu plus de 70 heures de travail. C’est le montant versé par son employeur à Aaliyah Cortez, une serveuse et barman américaine. Elle a publié sur Tiktok une vidéo montrant le chèque qu’elle a reçu, accompagné de son bulletin de salaire. La vidéo est devenue virale après avoir été republiée sur Twitter le 11 février, où elle a été vue plus de 9 millions de fois.

La jeune femme a travaillé 70,80 heures pendant deux semaines, à un taux horaire de 2,13 dollars (1,96 euro), soit une somme de 150 dollars (138 euros) environ. Une fois déduites plusieurs cotisations sociales et un impôt, elle a reçu un chèque de 9,28 dollars.

« L’importance de donner un pourboire »

« Je ne m’attendais pas du tout à ce que ma vidéo devienne virale, explique Aaliyah Cortez à 20 Minutes. Je l’ai postée simplement pour un petit rappel de l’importance de donner un pourboire, parce que peu de gens savent qu’il est autorisé de nous payer en dessous du salaire minimum parce que nous recevons des pourboires. »

Le Texas, où travaille Aaliyah Cortez, applique un salaire horaire minimum de 7,25 dollars (6,68 dollars), un montant qui est resté inchangé depuis dix ans. Mais l’Etat prévoit des exceptions pour les employés qui reçoivent au moins 30 dollars de pourboires par mois, comme cela a été le cas pour Aaliyah (elle indique à 20 Minutes avoir reçu plusieurs centaines de dollars par ce biais durant ces 70 heures). Leur employeur peut prendre en compte le montant des pourboires reçus pour les déduire du salaire, si les pourboires sont égaux ou supérieurs au montant que l’employé aurait gagné en étant payé le salaire minimum. L’employeur, toutefois, ne peut pas verser un salaire horaire inférieur à 2,13 dollars.

La crainte d’un imprévu

Les chèques reçus par Aaliyah Cortez varient « entre 4 et 12 dollars ». Elle s’estime « chanceuse » de recevoir assez d’argent de la part des clients, mais « cela n’est pas le cas pour tous les travailleurs de l’industrie des services, souligne-t-elle. Même moi, j’ai du mal à m’en sortir. C’est dur de penser que si une urgence survient, cela peut me mettre en difficulté financière. »

Depuis plusieurs années, des employés de fast-food se battent pour faire passer le salaire minimum horaire à 15 dollars. Une loi a été votée en ce sens en juillet par la Chambre des représentants, mais le Sénat s’y oppose, rapporte Vox.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Sport

Etats-Unis : Les joueurs internationaux plaident pour l’égalité salariale aux côtés de leurs homologues féminines

Monde

« Loser » contre « clown de foire »… Le ton monte entre Trump et Bloomberg

0 partage