Élisabeth Borne se rendra à Berlin le 25 novembre

C’est une nouvelle occasion de remettre de l’huile dans les rouages du moteur franco-allemand, qui s’était grippé sur les questions énergétiques et de défense. La Première ministre française Elisabeth Borne se rendra le 25 novembre en Allemagne, où elle rencontra le chancelier Olaf Scholz.

Lors de cette visite – prévue pour septembre mais reportée car Olaf Scholz avait été testé positif au Covid-19 –, sera abordé l’avancement de l’avion de combat européen (SCAF), programme enlisé depuis plus d’un an. « Nous sommes sur la bonne voie après de longues discussions, et il règne du côté allemand comme du côté français une grande satisfaction », a déclaré le porte-parole du gouvernement allemand, Stefan Hebestreit, lors d’un point presse à Berlin.

Nouvel élan pour le tandem Paris-Berlin

Questionné pour savoir si Paris, Berlin et Madrid s’étaient entendus pour commencer la prochaine phase de développement du SCAF – phase dite 1B, qui prévoit la mise au point d’un démonstrateur (sorte de pré-prototype) –, Stefan Hebestreit a répondu : « nous sommes très confiants de pouvoir vous répondre à cette question vendredi » prochain.

Le déplacement d’Elisabeth Borne a lieu après la venue, le 26 octobre à Paris, d’Olaf Scholz, qui avait affiché avec Emmanuel Macron la volonté de donner un nouvel élan au tandem franco-allemand, à la peine après une série de différends sur fond de guerre en Ukraine et de nuages noirs qui s’amoncellent sur la croissance en Europe.

60e anniversaire du Traité franco-allemand

La rencontre avec le chancelier allemand « permettra de faire le point sur l’agenda bilatéral et les prochaines échéances franco-allemandes », a détaillé Matignon, alors qu’un Conseil des ministres franco-allemand a été reporté d’octobre à janvier.

« La France est le partenaire de l’Allemagne le plus proche », a de son côté affirmé Stefan Hebestreit. La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, qui recevra lundi son homologue allemande, Annalena Baerbock, a évoqué dans Le Parisien dimanche dernier l’idée d’une « réunion des deux Parlements à Versailles » pour marquer le 60e anniversaire, en janvier, du Traité franco-allemand. La présidence de l’Assemblée française avait évoqué en septembre la date du 22 janvier pour cette réunion. Il s’agit du troisième déplacement à l’étranger de la Première ministre, après l’Algérie et le Portugal.