Effectifs de policiers, rémunération des pompiers… « 20 Minutes » a vérifié les affirmations de Christophe Castaner sur France 2

Christophe Castaner était invité de « Vous avez la parole » sur France 2 jeudi soir. — Jacques Witt/SIPA

  • Christophe Castaner était invité de Vous avez la parole sur France 2 jeudi soir.
  • Il est revenu sur la question des effectifs de policiers, la rémunération des pompiers ou le port du voile.
  • 20 Minutes a vérifié les déclarations du ministère de l’Intérieur.

Effectifs de policiers, rémunération des pompiers, port du voile… Christophe Castaner est revenu sur ces sujets ce jeudi sur France 2, dans l’émission Vous avez la parole. 20 Minutes a vérifié les déclarations du ministère de l’Intérieur.

Ce qu’a dit Christophe Castaner : « C’est un quinquennat entier où on a supprimé 12.500 emplois (de policiers) ».

Est-ce juste ? Le ministre faisait allusion au quinquennat de Nicolas Sarkozy. Cette affirmation est régulièrement mise en avant par des personnalités politiques pour épingler la politique de l’ancien chef de l’Etat. En 2016, c’était Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur de François Hollande, qui affirmait que Nicolas Sarkozy avait retiré 13.000 postes chez les forces de l’ordre. Comme nous l’expliquions en 2016, 13.000 postes ont bien disparu pendant ce quinquennat, répartis entre la police et la gendarmerie. Des emplois ont également été créés. Les forces de l’ordre, ont, au final, perdu un peu plus de 9.000 postes.

Ce qu’a dit Christophe Castaner : « Il y à peu près 30 % des femmes musulmanes qui décident de porter le voile »

Est-ce juste ? Il n’existe pas de données officielles sur le nombre de femmes qui portent le voile en France. Dans un sondage, publié le 23 septembre par la fondation Jean-Jaurès, une fondation proche du PS, 31 % des « musulmanes déclarées » répondaient porter le voile tout le temps ou ponctuellement. L’enquête a été menée par l’Ifop pour Le Point et la fondation auprès d’un échantillon de 1.012 personnes, « représentatif de la population de religion ou d’origine musulmane âgée de 15 ans ou plus ». Les sondés ont été interrogés par téléphone.

En 2016, environ 35 % des répondantes d’un sondage de l’Institut Montaigne, un think-thank libéral, déclaraient porter le voile « tout le temps ou de manière épisodique ». Ce sondage a été réalisé par l’Ifop par téléphone auprès d’un échantillon de 15.459 personnes âgées de 15 ans ou plus. Un échantillon de 1.049 « personnes musulmanes ou de culture musulmane » a été extrait pour le sondage. Les auteurs précisent qu’il « s’agit d’une enquête expérimentale, pionnière en France, dont il convient d’utiliser les résultats avec précaution et mesure ».

Ce qu’a dit Christophe Castaner : « Leurs revendications (celles des sapeurs-pompiers), ce sont les augmentations. (…) Je tiens à dire que cela relève des départements et des mairies. »

Est-ce juste ? Les sapeurs-pompiers professionnels sont des fonctionnaires territoriaux, ils dépendent des services départementaux d’incendie et de secours (Sdis) ou des centres d’incendie et de secours, qui peuvent relever d’une commune ou d’une intercommunalité. Deux exceptions : les sapeurs-pompiers de Paris et Marseille, qui dépendent des ministères de la Défense et de l’Intérieur.

Les mairies ou les départements peuvent-elles augmenter les rémunérations et les primes des sapeurs-pompiers ? Il revient aux départements et aux municipalités de financer les pompiers. Mais « l’Etat interdit aux premiers d’augmenter leurs dépenses de fonctionnement au-delà de 1,2 % par an, souligne dans une tribune écrite pour Le Parisien Patrick Septiers, le président de la Seine-et-Marne. Quant aux secondes, elles disposent de marge de manoeuvre minimes ». Ce taux de 1,2 % peut toutefois être modulé à la hausse ou à la baisse. Le transfert de charges financières de l’Etat (RSA, sapeurs-pompiers…) vers les départements est l’objet de fréquentes frictions entre ces derniers et le gouvernement.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Société

Manifestation des pompiers à Paris : « Notre profession n’est à risque que pour les mauvais côtés »

Société

L’homme affirmant avoir été blessé par un CRS est bien un pompier

3 partages