« Drôle » : On a fact-checké le personnage d’Aïssatou avec l’humoriste Véronique Gallo

Après avoir levé le voile sur le métier de l’ombre des agents d’artistes, Fanny Herrero, la créatrice de Dix pour cent, plonge dans les coulisses de la scène stand-up. Drôle, disponible sur Netflix, met en scène quatre jeunes humoristes parisiens. 20 Minutes a demandé à des professionnels du stand-up si les quatre héros de Drôle, Nezir, Aïssatou, Apolline et Bling, étaient réalistes. Dans cet épisode de notre série vidéo « On a fact-checké les personnages de Drôle », on a soumis le personnage d’Aïssatou, incarnée par Mariama Gueye à l’œil expert de l’humoriste Véronique Gallo.

Dans la fiction « Drôle »

Aïssatou, incarnée par Mariama Gueye, jongle entre sa vie de famille et son travail d’humoriste. Alors que sa carrière décolle après des années de galère, réussira-t-elle à gérer sa notoriété naissante et ses obligations personnelles ? Pour en savoir plus, rendez-vous sur Netflix.

Dans la vie réelle

Avant d’être humoriste, la pétillante Belge Véronique Gallo a enseigné le français et les sciences sociales. « J’ai toujours su que je monterai sur scène, j’ai fait beaucoup de théâtre, mais j’ai d’abord choisi la raison », explique-t-elle. Elle lance en 2008 On ne me l’avait pas dit, son premier one-woman-show en collaboration avec Amandine Letawe et Jean Lambert. « Je me suis dit, je tente le tout pour le tout, pour essayer, et ça a marché », raconte-t-elle.

Suivront Mes nuits sans Robert (2010), Tout doit sortir (2013), une pièce de théâtre Chacun sa place (2015), The One Mother Show-Vie de mère (2017).

Véronique Gallo est aussi l’autrice de trois romans Tout ce silence, paru en 2012, Pour quand tu seras grande, paru en 2020, et L’Entropie des sentiments, paru en 2021 et la créatrice de la série Vie de mère. « Je ne me sens pas humoriste, mais raconteuse d’histoires, qui essaye de faire du bien. Après, j’adore rire et rire de tout est l’une des meilleures manières de traverser toutes les épreuves de la vie », résume l’artiste. Et d’ajouter : « Mon travail est d’accompagner la vie de tout le monde dans notre quotidien banal, parce qu’on vit tous les mêmes choses émotionnellement, c’est cela mon point d’ancrage. »

Elle présentera les 11 et 12 mai au théâtre Lepic à Paris son dernier one-woman-show, intitulé Femme de vie « Tout le monde s’est beaucoup attaché à Vie de mère, je suis restée dessus pendant cinq ans avec 240 épisodes, plus le spectacle. Il était temps pour moi de changer d’axe, j’avais envie de parler de plein d’autres choses », explique-t-elle.

Véronique Gallo précise : « Femme de vie raconte cette période où on est coincé entre ses enfants qui ont grandi, nos parents qui vieillissent dont il faut un peu s’occuper et où est notre place de femme là-dedans, et dans une société qui nous renvoie tout le temps qu’on est plus à la mode et qu’on vieillit. »

Elle vit en Belgique où elle partage son temps entre l’écriture, les tournées, les tournages et sa vie de maman. Dans Femme de vie, « je parle de moi, de mes trois enfants et de qui je suis », conclut-elle.