Dordogne : Interpellation d’un incendiaire, pris en flagrant délit par des témoins

Pris l’allumette dans la main..Un homme qui tentait de mettre le feu dans un champ de maïs en Dordogne a été stoppé dans son action par des témoins, puis interpellé par la gendarmerie, a-t-on appris dimanche auprès du parquet et de source proche de l’enquête.

Les faits se sont déroulés samedi soir peu après 21 h sur la commune de Montpon-Ménestérol, dans un secteur où des incendies à répétition ont eu lieu ces dernières semaines. Des jeunes femmes qui circulaient en voiture et un riverain ont appréhendé le suspect, ancien pompier volontaire, avant d’appeler la gendarmerie.

Un ancien pompier volontaire

Une patrouille, qui était à proximité, est intervenue et a pu arrêter « sans heurts » le mis en cause qui se trouvait alors en état d’ivresse, selon ces mêmes sources. Il a été placé en cellule de dégrisement avant d’être entendu en garde à vue par les enquêteurs.

Celle-ci devait être prolongée dimanche soir, a indiqué la procureure de la République à Périgueux Solène Belaouar, précisant que le mis en cause est « un habitant de la zone, ancien sapeur pompier volontaire ». La brigade de recherches de la gendarmerie à Périgueux est chargée de l’enquête.

Le riverain qui a empêché l’incendiaire présumé de fuir a filmé la scène et diffusé sa vidéo sur le réseau social Facebook. On y voit le suspect, vêtu d’un short noir et d’un polo blanc, qui tente d’une main de dissimuler son visage.

Depuis le début du mois d’août, plusieurs dizaines de feux s’étaient déclarées « quasi quotidiennement » dans ce secteur de la forêt de la Double, aux confins des départements de la Dordogne et de la Gironde, selon le parquet. Des feux à répétition qui ont alimenté les suspicions sur leur origine et suscité l’angoisse parmi la population locale.

« A ce stade, on ne sait pas si c’est un fait unique ou si cela va nous permettre de remonter une série de faits. C’est prématuré, il va falloir étudier la téléphonie (du suspect), son emploi du temps », a souligné la procureure.

En début de semaine, un jeune homme suspecté d’être un pyromane avait été placé en garde à vue puis relâché quelques heures après et « mis hors de cause à ce stade », selon la magistrate.

Le ou les personnes susceptibles d’allumer des feux sont recherchées activement par les forces de l’ordre dans le département, de même qu’au sud de la Charente voisine, où se sont aussi déclarés jeudi 16 départs de feu quasi simultanés. L’incendie, qui a parcouru 350 hectares, a été déclaré fixé ce dimanche par la préfecture.