« Docteur ? »: « Rire des médecins permet de conjurer la peur qu’il nous inspirent », lancent Michel Blanc et Hakim Jemili

Hakim Jemili et Michel Blanc dans «Docteur ?» de Tristan Séguéla — Apollo Films

  • Michel Blanc et Hakim Jemili incarnent un médecin de nuit et un coursier dans « Docteur ? ».
  • Leur rencontre conduit leurs personnages à entamer une collaboration délirante.
  • Les deux acteurs sont visiblement sur la même longueur d’onde pour parler de cette comédie signée Tristan Séguéla.

Avec l’humoriste Hakim Jemili, Michel Blanc a visiblement trouvé à qui parler dans Docteur? de Tristan Séguéla. Le duo des deux acteurs fait des étincelles.

L’un incarne un vieux praticien alcoolique, seul médecin disponible pour parcourir Paris le soir de Noël. L’autre joue un livreur charmeur qui se mêle de tout avec autant de gentillesse que de maladresse. Leur rencontre génère des situations délirantes quand le médecin, coincé par un lumbago, se fait remplacer par le coursier qu’il guide par téléphone. Michel Blanc et Hakim Jemili, très complices, ont parlé de leur duo pétillant à 20 Minutes.

Vous connaissiez-vous avant de jouer ensemble ?

Michel Blanc : Je connaissais Hakim sans l’avoir rencontré. Tristan Séguéla m’a montré des vidéos de ses spectacles qui m’ont convaincu que ça allait coller entre nous. Toute la drôlerie de Docteur ? est basée sur nos échanges. Il était donc indispensable que nous soyons compatibles.

Hakim Jemilli : Je n’avais rencontré Michel que par l’intermédiaire de ses films donc j’avais l’impression qu’il m’était très familier. C’est étrange de se dire que qu’on connaît quelqu’un sans lui avoir jamais parlé, juste parce qu’on l’a beaucoup regardé à l’écran. Cela n’a pas empêché la pression que j’ai ressentie à l’idée de jouer avec lui.

Comment avez-vous construit votre duo ?

M.B. : C’est venu tout naturellement car le film était très bien écrit. Il suffisait de se laisser porter par le scénario. Il y avait longtemps que je ne m’étais pas autant amusé en lisant un script. Tout était là pour que nous puissions faire notre boulot en brodant autour de cette base solide.

H.J. : Le comique, c’est un peu comme la musique, une affaire de rythme. Michel et moi avons assez vite trouvé le nôtre dans notre façon de parler et nos intonations. Il y a eu un déclic immédiat entre nous. Et l’ajout de comédiens comme Franck Gastambide, Artus ou Solène Rigot nous a aidés à varier notre partition.

N’était-ce pas compliqué de passer la majeure partie du film à vous parler au téléphone ?

H.J : C’est vrai que nous sommes finalement assez peu face à face physiquement ! Le stand-up m’a appris à jouer seul. J’imaginais que Michel était là, qu’il s’adressait vraiment à moi.

M.B. : La plupart du temps, c’était la scripte qui me donnait la réplique. J’essaye de deviner comment Hakim jouerait la scène. C’était très amusant de créer cela en s’appuyant sur ce que je savais de sa façon de s’exprimer.

Pourquoi des médecins peuvent-ils réserver autant de situations comiques ?

M.B. : Rire des médecins permet de conjurer la peur qu’ils nous inspirent. Comme je suis hypocondriaque, ils ne me font pas rigoler du tout dans la vraie vie. Je ne leur offre qu’un sourire soulagé quand ils ne m’ont rien trouvé de grave.

H.J. : Ça fait du bien de se moquer gentiment de ce qui nous inquiète. D’autant plus que tout finit bien et que personne n’est blessé. Docteur ? est la comédie familiale parfaite pour Noël car tout le monde peut trouver matière à s’y reconnaître. Si j’osais, je dirais que c’est le film de l’année ! (Rires).

Cinéma

Festival de l’Alpe d’Huez 2017: Ce qui distingue la comédie française de la comédie américaine

Festival de l’Alpe d’Huez 2011: Comment la comédie française a retrouvé le sourire

5 partages