Dix-huitième épisode de « Mortal Derby X », le nouveau roman-feuilleton de Rocambole pour 20 Minutes

« Sur la table blanche, immaculée, une feuille et un stylo noir, tournés vers elle. L’air est doux, tempéré par les systèmes de ventilation du Cocon. » — GettyImages

Chaque jour à 17 h, retrouvez sur 20 Minutes un nouvel épisode de Mortal Derby X, le roman-feuilleton de  Rocambole, l’appli pour lire autrement. Cette série de SF nous projette dans un monde post-effondrement, dont le sport roi est le Quad Derby, confrontation à mi-chemin entre Roller derby et Rollerball. Son auteur, Michael Roch, n’est pas un inconnu. Il a déjà publié des romans de science-fiction et anime la chaîne Youtube La brigade du livre.

Résumé des épisodes précédents : Au cours d’un accident dans un match de Quad Derby, Molly Pop, star de ce sport, se fait violemment éjecter de la piste par une autre concurrente. Elle se réveille à l’hôpital avec des prothèses à la place des jambes et de la haine au fond du cœur. Ce qui n’est pas toléré dans le Cocon, seul protecteur de l’espèce humaine depuis le Grand Effondrement de 2030… Molly est condamnée à l’exil. A peine sortie du Cocon, elle tombe sur Tob qui lui fait découvrir Althen, la plus grande ville du Monde Libre et l’enrôle dans son équipe pour participer au Mortal Derby X. Au cours de la compétition, Molly découvre une bombe menaçant le Cocon et Althen. Les autorités du Cocon passent un accord avec elle. Si elle parvient avec son équipe à empêcher la bombe d’exploser, elle sera réintégrée.

EPISODE XVIII – Désir d’honneur

Sur la table blanche, immaculée, une feuille et un stylo noir, tournés vers elle. L’air est doux, tempéré par les systèmes de ventilation du Cocon. Aucun bruit ne perturbe la quiétude du lieu, mais on se demande d’où provient la lumière. Molly patiente, encore en tenue de Derby, le contrevent enroulé autour du cou, son loden sur les épaules.
La porte claque et une hospitière entre dans la cellule. Un siège sort d’un des panneaux coulissants de la paroi. L’émissaire des Réquisiteurs prend place et dépose son lourd dossier sur la table.
— Reprenons, donc. Les Gardes de la Réquisition sont intervenus au milieu de la nuit grâce au déploiement exceptionnel d’un pont télescopique au niveau de la Gouttière extérieure. Les agents ont ensuite pris le contrôle du Tube, écartant la menace que représentaient les différentes équipes de Roller-Quads qui occupaient le Track. La vôtre, celle de Ravin Sud, a profité de l’intervention de désamorçage de la bombe pour gagner l’intérieur du Cocon. Vous étiez alors coincée par le chariot supportant la bombe qui immobilisait vos jambes. Vous êtes remontée dans le Cocon avec les Gardes de la Réquisition quand ils ont enfin terminé leur travail. Les quatorze autres protagonistes ont finalement été arrêtées sans opposition à l’entrée de Bas-Cocon. J’ai le dossier de chacune d’entre vous entre les mains. C’est pas du joli.
— Vous êtes qui ?
— L’Hospitière Nova Benhi. J’étais en charge de votre dossier lors de votre accident sur le Track du Cocon. C’est moi qui ai supervisé l’implantation de vos cyberjambes. Je suis sommée et chargée par le Réquisiteur Lenoch de reprendre votre affaire, étant la plus qualifiée.
— Où sont les autres Ravine ?
— Je ne peux répondre à cette question pour le moment. Il s’agit d’abord d’éclaircir votre situation. Vous devrez combler les points sombres de l’opération qui s’est déroulée hors du Cocon et rédiger vous-même vos déclarations. Dans un premier temps, un point perturbe l’appréhension de cette affaire : il s’avère que, dans l’intérêt de la mission, l’accord passé avec la Réquisition ne concernait que votre personne. Or, vous voilà quinze.
— Le boulot a été fait à plusieurs. Toute l’équipe doit être récompensée. Vous n’imaginez pas à quoi la meute a renoncé pour sauver vos petits culs.
— J’imagine très bien ce qui les a motivées. Vous savez que je suis une grande fervente du Roller-Quad, et que je suis extrêmement admirative de votre capacité à faire rayonner votre leadership hors du Cocon, mais ces femmes sont des électrons libres. La Réquisition n’acceptera jamais de les intégrer. J’ai sous la…
— Vous leur devez la vie, ouais. Vous leur devez le fait que cette foutue tour de béton tient encore debout.
— J’ai sous la main les résultats des analyses de l’état mental de chacune d’entre elles. Et les vôtres, aussi. Les émotions liées, la rage et la vengeance, que nous avions descellées il y a un peu moins d’une semaine ont disparu. Vous serez donc d’office réintégrée. Par contre, chez vos amies, plusieurs sources de déviances ont été reconnues.
— Quelles déviances ?
— Indépendantisme, esprit de contradiction ou obtus, fierté exacerbée, parfois même jusqu’au narcissisme, idées conservatrices voire anti-progressistes. Je ne fais que survoler, mais ce sont les termes qui reviennent le plus souvent. En cela, je ne me prononcerai pas en faveur de leur intégration.
— J’ai couru avec ces filles. Je me suis entraînée avec elles. J’ai créché dans leurs piaules, porté les mêmes sapes qu’elles. Je les comprends. Je sais comment elles fonctionnent. Je connais leurs combats. Je sais qu’elles ne vivent que pour une chose : leurs quads. Le reste, ça leur passe au-dessus leur tête. Ce sont pas des révolutionnaires. Elles existent par ce qu’elles font : courir le Derby. Alors donnez-nous une course, une chance de vous montrer de quoi nous sommes capables. Après, vous rendrez votre jugement.
L’hospitière hésite, assommée par les propos de Molly Pop.
— J’ai beau compter parmi vos plus grandes supportrices du Cocon, j’ai beau admirer vos exploits sportifs, j’ai peur que ce que vous demandez ne soit pas envisageable, malh…
— Une course, putain. Ça va pas vous scier les jambes !
 

A suivre…

Découvrez le prochain épisode sur notre site le 15 mai à 17 h ou sur l’appli Rocambole pour iOS ou Android.

0 partage