« Divertimento » : Oulaya Amamra, cheffe bien accompagnée pour mener l’orchestre à la baguette

C’est une belle histoire que raconte Marie-Castille Mention-Schaar dans Divertimento : comment Zahia Ziouani est parvenue à embrasser une brillante carrière de cheffe d’orchestre tandis que sa sœur jumelle Fettouma, jouée par Lina El Arabi, devenait une violoncelliste réputée.

« Etre l’héroïne d’un biopic est une expérience étonnante, confie Zahia Ziouani à 20 Minutes. Et être incarnée par Oulaya Amamra est encore plus merveilleux. » La comédienne, révélée dans Divines et vue récemment dans Fumer fait tousser, et la cheffe d’orchestre ont travaillé en binôme pour que l’évolution de la jeune femme soit crédible. Et cela fonctionne parfaitement. Zahia Ziouani a su communiquer sa passion à Oulaya Amamra qui la transmet à son tour au spectateur.

Un divertissement réussi

« C’est un métier très physique, reconnaît Oulaya Amamra. Je ne savais pas lire la musique mais j’ai appris à mettre toute l’énergie nécessaire pour diriger l’orchestre même si c’était impressionnant d’avoir tous ces musiciens devant moi. » Sa performance emporte le film qui est aussi plaisant à regarder qu’à écouter. « Elle a travaillé comme une brute pour apprendre les morceaux. Les musiciens finissaient par oublier qu’Oulaya n’était pas réellement cheffe d’orchestre », s’amuse Zahia Ziouani.

Le talent de la comédienne permet d’appréhender comment une jeune femme de Pantin s’est battue jusqu’à parvenir à créer l’orchestre Divertimento qui rend la musique classique accessible au plus grand nombre. « Le film montre que tout le monde peut apprécier la grande musique et que des jeunes issus de la diversité peuvent réussir dans ces professions comme je l’ai fait moi-même. C’est ce pour quoi je me bats depuis mon plus jeune âge et Marie-Castille Mention-Schaar passe bien le message », insiste Zahia Ziouani.

On apprend beaucoup sur le métier de cheffe d’orchestre dans ce biopic qui prône l’idée qu’on peut réussir à condition de s’accrocher et de le vouloir vraiment. Cet optimisme contribue au plaisir que provoque ce divertissement réussi.