Didier Raoult a-t-il été évincé du classement des personnalités préférées des Français ?

Didier Raoult ne se trouve pas dans le classement des personnalités préférées des Français. Etrange ? En tout cas, l’intéressé en est choqué. « Les gens m’aiment, je peux vous le dire », a-t-il avancé en toute modestie dans l’émission Complément d’enquête, diffusée le 17 novembre, sur France 2. Le professeur s’insurge : « Le JDD, quand il teste les personnalités, ne met pas mon nom. » Il est persuadé que le Journal du dimanche refuse de soumettre son patronyme dans son classement annuel des personnalités préférées des Français. Alors est-ce vraiment un classement truqué qui évincerait délibérément Didier Raoult ? 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

L’édition 2022 de ce fameux sondage sera publiée à la fin de l’année. Peut-être le professeur s’y trouvera-t-il. Toujours est-il que dans le classement publié en 2021, il n’apparaît effectivement pas. Des personnalités telles que Jean-Jacques Goldman, Sophie Marceau, ou encore Thomas Pesquet occupent les premières places. Des résultats qui n’avaient jusqu’alors pas porté à controverses. A la suite de la prise de parole du Professeur Raoult, le JDD a immédiatement démenti : « Il a bien été testé mais n’a pas obtenu un score suffisant. »

Mais alors comment fonctionne ce classement ? Il s’agit du Top 50 des personnalités préférées réalisé par l’Ifop pour le JDD depuis 1988, sur la base d’un sondage. A la fin de l’année 2021, le JDD a proposé une liste de 100 célébrités, 50 hommes et 50 femmes, à un échantillon de 1.000 personnes, représentatives de la population française. Ces élus ont ainsi dû choisir 25 hommes et 25 femmes selon leurs préférences.

Pour sélectionner ces 100 personnes de départ en 2021, le procédé a été simple. Premièrement, les 23 premiers hommes et les 23 premières femmes de l’édition précédente sont automatiquement qualifiés. Les 54 noms restants sont ensuite choisis par les internautes du JDD parmi une liste de 120 candidats. C’est lors de cette étape que Didier Raoult a été évincé. Il faisait partie des candidats proposés aux internautes, mais n’a pas été choisi.

La méthodologie de ce classement a déjà été critiquée. En 2010, le média Slate dénonçait un « conservatisme ». « En vingt-deux ans, seules cinq personnalités se sont succédé en tête du classement : le Commandant Cousteau (20 fois), l’Abbé Pierre (16 fois), Yannick Noah (8 fois), Zinédine Zidane (6 fois) et David Douillet (2 fois) », avançait le site d’information.

Explication donnée par Slate : les personnalités qui se trouvent aux premières places sont automatiquement proposées aux Français l’année suivante. Ce qui favorise un certain conservatisme.