Deux-roues : Un radar sonore installé dans les Yvelines, 135 euros d’amendes pour les véhicules trop bruyants

Un radar sonore, qui mesure le bruit, va être inauguré, ce mardi par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, dans  la Haute Vallée de Chevreuse (Yvelines) pour lutter contre la pollution sonore des deux-roues. En cas de dépassement, les conducteurs s’exposent à une amende de 135 euros.

Installé sur la route départementale 46, au niveau de Saint-Lambert (Yvelines), ce radar entrera en fonction dès ce mardi, pour une phase d’homologation de six mois, mais les verbalisations ne débuteront qu’à l’été 2022.

Un seuil sonore de 72 dB maximum

Motos, quads et scooters… Cette route, connue pour ses lacets et son paysage, est très appréciée des conducteurs de deux-roues. Mais à l’avenir, ils devront se faire plus discrets. Ce radar, nouvelle génération, fonctionne comme un radar traditionnel : en cas de dépassement sonore, il enregistre la plaque et verbalise le véhicule concerné.

Actuellement, le niveau sonore des véhicules est de 72 dB maximum, avec néanmoins une tolérance plus élevée pour des véhicules plus puissants. Le Code de la route stipule déjà que les véhicules à moteur doivent « ne pas émettre de bruits susceptibles de causer une gêne aux usagers de la route, ou aux riverains », sous peine d’une amende de 68 euros (sans mesure sonométrique) ou 135 euros (à l’issue d’un contrôle). Si ce dispositif est une première en France, il est déjà en test dans plusieurs villes, comme Paris, Nice, Toulouse, Bron, Rueil-Malmaison, Villeneuve-le-Roi et Saint-Forget.