Désinfection: Le caisson UV-C de Philips promet un nettoyage radical pour les petits objets du quotidien

Cela ne pouvait pas mieux tomber pour Philips. En plein rebond de l’épidémie de Covid-19, le constructeur lance à travers sa branche éclairage (nommée Signify) son mini-caisson de désinfection. Sa promesse: l’éradication pure et simple de tous les germes présents sur les petits objets. 20 Minutes l’a testé.

Contre les nids à germes

Un caisson UV-C pour quoi faire? Même si l’on respecte les gestes barrières et que l’on prend soin de se laver les mains régulièrement… les petits objets que nous utilisons quotidiennement (et que nous ne nettoyons pas forcément) peuvent être de véritables nids à germes. Le mini-caisson lancé par Philips permet de les désinfecter. Lunettes, clés, bijoux, sans oublier nos inséparables smartphones que nous ne cessons de manipuler y trouvent facilement leur place.

Il ne faut que 8 minutes au caisson de désinfection Philips pour faire le grand nettoyage.
Il ne faut que 8 minutes au caisson de désinfection Philips pour faire le grand nettoyage. – PHILIPS

D’une capacité d’un litre (23,4 x 10,5 x 15,5 cm pour 360 grammes), il suffit d’en ouvrir le couvercle, d’y déposer les objets que l’on veut désinfecter, de les y enfermer, puis d’appuyer sur le bouton en façade. Celui-ci clignote en bleu durant 8 minutes. C’est le temps nécessaire pour que les UV-C fassent leur besogne.

Du smartphone aux télécommandes

Le caisson intègre quatre ampoules LED UV-C qui, lorsqu’allumées, rendent inoffensif l’ADN des micro-organismes… à 99,9%! Le procédé est réputé pour désinfecter des surfaces, de l’air et même de l’eau. Son pouvoir germicide sur le SARS-Cov-2 (ou Covid-19) est reconnu.

Le caisson de désinfection Philips officiellement vendu 54 euros.
Le caisson de désinfection Philips officiellement vendu 54 euros. – PHILIPS

Pour nos tests, nous avons posé le caisson sur notre bureau et l’avons branché en USB-C sur notre ordinateur. De jour en jour, le réflexe de l’utiliser plusieurs fois quotidiennement s’est imposé. Nous l’avons notamment employé après chaque sortie à l’extérieur, afin de nettoyer notre masque, nos clés de voiture, lunettes de vues et smartphone. Avant nos soirées TV, nous n’avons pas hésité à y loger les télécommandes de notre téléviseur et box Internet manipulées à qui mieux mieux par tout la maisonnée.

Une promesse invisible à l’oeil

Frustration: le caisson étant opaque, on ne voit pas la lumière agir (les UV-C sont dangereux pour la vue). Et lorsque l’on ressort nos objets une fois la lampe bleue clignotante en façade éteinte, ils n’ont évidemment pas changé d’aspect. La promesse de l’appareil de Philips est donc invisible… mais elle rassure, cependant.

Le caisson de désinfection Philips adapté aux petits objets du quotidien.
Le caisson de désinfection Philips adapté aux petits objets du quotidien. – PHILIPS

Vendu 54 euros (mais on le trouve déjà autour de 40 euros), le petit caisson UV-C de Philips n’est pas le premier dans sa catégorie. Nous avions en son temps déjà testé le Mundus Pro de la société Einova.

Le modèle Philips a l’avantage d’un prix assez raisonnable et d’une capacité qui lui permet de traiter plusieurs petits objets en même temps. D’autres caissons, comme la Bioclean box (vendue 79 euros) affirment aller plus loin dans la stérilisation en associant aux lampes UV-C un chauffage à 60°C durant 40 minutes. Celui-ci serait particulièrement adapté à tous types de masques, notamment pour en supprimer les mauvaises odeurs.