Des grands industriels européens à l’Elysée, Emmanuel Macron veut les convaincre de ne pas délocaliser

Emmanuel Macron va tenter d’être convaincant. Le chef de l’Etat doit recevoir ce lundi soir à dîner de grands industriels européens pour les inciter à rester en Europe et surtout en France face aux craintes d’un regain de délocalisations.

Selon la présidence, le chef de l’Etat français reçoit des représentants de la European Round Table for Industry (ERT), qui revendique parmi ses adhérents une soixantaine de grandes entreprises du continent comme Engie, Orange, Ericsson, Unilever, AstraZeneca, Volvo, BMW, Air Liquide ou encore Solvay.

L’exécutif, qui a fait de la réindustrialisation une de ses priorités économiques, redoute en effet que l’inflation énergétique puisse pousser certaines entreprises à réfléchir à réaliser leurs futurs investissements hors d’Europe.

Etre convaincant face aux Etats-Unis

Emmanuel Macron s’inquiète des effets du plan massif d’investissements aux Etats-Unis promulgué cet été par le président Joe Biden pour lutter notamment contre le changement climatique.

Cet « Inflation Reduction Act » est accusé par une partie des Européens, et notamment la France, de provoquer une distorsion de concurrence avec son crédit d’impôt pour l’achat d’une voiture électrique construite dans une usine américaine avec une batterie fabriquée localement.

Dans cette optique, Emmanuel Macron avait déjà proposé début novembre aux industriels les plus émetteurs de CO2 en France de doubler l’aide publique pour accompagner leur décarbonation, à condition qu’ils redoublent également leur effort en la matière.