Déconfinement en Haute-Savoie : La Clusaz a rouvert sa station de ski deux jours, « un signal fort aux autorités »

Les amateurs de ski ont pu retrouver les remontées mécaniques de La Clusaz, l’espace de 48 heures dimanche et lundi. — Pierrick Aubert/OT La Clusaz
  • La Clusaz est jusque-là le seul domaine skiable français ayant ouvert ses remontées mécaniques aux skieurs en 2021 dimanche, avant de les refermer… le lendemain.
  • La station haut-savoyarde a tenu à « marquer le coup » avec le déconfinement, tout en profitant de conditions d’enneigement exceptionnelles pour un mois de mai.
  • Si la jauge a été limitée à 1.000 personnes par jour, le directeur de l’office de tourisme de La Clusaz Jean-Philippe Monfort regrette de ne pas avoir pu appliquer de la sorte le protocole sanitaire durant tout l’hiver.

Jamais les habitués de La Clusaz n’auraient pensé pouvoir skier dans ce domaine haut-savoyard en pleine deuxième quinzaine de mai. Cela a pourtant été le cas dimanche et lundi pour 2.000 privilégiés, qui s’étaient rués sur Internet quatre jours plus tôt pour bénéficier de ces étonnants forfaits gratuits. 35.000 connexions ont ainsi été constatées sur le site de réservation, alors que cette opération, inédite en France dans cette saison blanche de Covid-19, avait été officialisée le jour précédent.

« On avait fait la promesse à nos clients qu’on ouvrirait dès qu’on aurait l’autorisation de le faire, explique Jean-Philippe Monfort, directeur de l’office de tourisme de La Clusaz. Ça a été le cas à partir du 19 mai, donc on ne voyait pas pourquoi on attendrait la saison suivante pour ouvrir. On voulait marquer le coup en remerciant notre fidèle clientèle, avant de mieux la retrouver en décembre. »

« Ça nous a fait un bien fou de voir tous ces gens heureux »

Afin de respecter les consignes sanitaires dictées par la préfecture de Haute-Savoie, La Clusaz a ouvert à 50 % de sa fréquentation possible son secteur de Balme (sommet à 2.400 m), avec trois remontées mécaniques disponibles (contre 40 sur l’ensemble du domaine), et donc 1.000 skieurs sur chaque journée d’ouverture. Parmi eux, il y avait principalement des régionaux, mais aussi des Suisses, des Parisiens et des Alsaciens venus en camping-car.

« On ne s’attendait pas à un tel engouement et ça nous a fait un bien fou de voir tous ces gens heureux, confie Jean-Philippe Monfort. Ils avaient rongé leur frein tout l’hiver et nous avons voulu leur faire un beau cadeau, avec en plus des conditions d’enneigement exceptionnelles pour un mois de mai. On se serait cru en plein hiver. »

15 cm de poudreuse, « un vrai cadeau du ciel »

Les 1.000 chanceux ayant pu retrouver les remontées mécaniques dimanche matin se sont ainsi lancés sur 15 cm de poudreuse, « un vrai cadeau du ciel ». De 8 heures à 15h30, ces passionnés de ski s’en sont donc donné à cœur joie dimanche et lundi, dans une saison surréaliste… de 48 heures à La Clusaz.

« Les équipes du domaine ont presque repris une vie normale pendant deux jours, indique Jean-Philippe Monfort. J’ai senti que tout le monde était fier de refaire son métier. C’est un signal fort qu’on a envoyé aux autorités. Car tout s’est bien passé ce week-end, et ce qu’on a fait là, en tenant compte des protocoles sanitaires, on aurait très bien pu le faire durant toute la saison hivernale. »

0 partage