Déconfinement à Rennes : Une partie des quais fermée aux voitures pour faire la place aux cyclistes

La partie nord de place de la République (à gauche sur la photo) sera fermée aux voitures pour faire de la place aux cyclistes et piétons à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

On connaît la musique : les cyclistes vont applaudir, les automobilistes vont râler. Alors qu’elle avait annoncé sa volonté de faire de la place aux vélos dans le cadre du déconfinement, la ville de Rennes vient d’annoncer une mesure phare. A compter du 2 juin, la circulation sur les quais nord du centre-ville sera interdite aux voitures. La voie à sens unique qui permet de traverser la capitale bretonne d’est en ouest sera transformée en grande piste cyclable bidirectionnelle. Cet aménagement sera « transitoire », c’est-à-dire qu’il entrera en vigueur le 2 juin et pourrait prendre fin le 30 août, précis la municipalité.

Dans le détail, ce sont les quais Chateaubriand, Lamartine et Duguay Trouin qui deviendront la première « vélorue » rennaise voulue par Nathalie Appéré. Un autre aménagement d’ampleur sera mis en place sur le boulevard de la Liberté. Jugé dangereux par les associations de cyclistes, l’axe sera amputé d’une voie de circulation pour les voitures sur sa partie sud, au profit des vélos. La piste permettra aux cyclistes de rallier la place de Bretagne à la rue d’Isly sur un trajet sécurisé. Un peu plus à l’ouest, c’est le pont Legraverend qui sera aménagé, dans la continuité de la piste transitoire installée rue de l’Hôtel-Dieu.

Près de la gare, des aménagements pourront également être réalisés sur l’avenue Janvier actuellement en travaux. Tous ces travaux pourront « être ajustés si besoin et seront évalués pour être éventuellement pérennisés si leur efficacité est prouvée », indique la municipalité.

Dans l’ensemble du centre-ville, la priorité sera donnée aux modes doux. Ainsi, les piétons pourront cheminer sur la chaussée où la vitesse des voitures sera limitée à 20 km/h. Seuls les riverains et les commerçants pourront traverser l’hypercentre. Un nouveau plan de circulation sera également expérimenté dans le secteur sud gare en limitant le trafic de transit.

« Faciliter les déplacements » et « accompagner la réouverture des commerces »

Dans son communiqué, la ville précise que ces mesures « contribuent à réorganiser l’espace public afin de faciliter les déplacements du quotidien des piétons et cyclistes mais aussi à accompagner la réouverture des commerces du centre-ville ». Surtout, elles répondent à l’exigence de distanciation physique essentielle à la lutte contre la propagation du coronavirus.

C’est dans cet objectif que le gouvernement a souhaité faire du vélo le moyen de transport prioritaire dans les villes. Un plan national doté de 20 millions d’euros a été voté, offrant notamment un « chèque » de 50 euros aux particuliers souhaitant réparer leur vélo. A l’instar de Rennes, de nombreuses métropoles ont mis en place des aménagements transitoires dans le cadre du déconfinement. En février, Rennes s’est classée troisième ville cyclable de France, derrière Strasbourg et Nantes.

Rennes

Rennes sur le podium des villes cyclables, récompense méritée ou vraie surprise ?

Société

Déconfinement : La pratique du vélo s’envole en France

167 partages