Crise énergétique : L’augmentation taxe foncière à Lyon ? « Ce n’est pas une réalité actuellement » répond Grégory Doucet

« Je vois beaucoup de fantasmes apparaître depuis quelques jours ». En ouverture du conseil municipal de Lyon ce mardi, le maire Grégory Doucet a tenu à mettre les points sur les i. L’augmentation du prix de l’électricité va considérablement alourdir le montant de la facture, voire le doubler. Afin d’absorber le surcoût estimé à 20 millions d’euros et limiter l’impact sur le budget, la municipalité confirme travailler sur la question et « envisager toutes les hypothèses ».

L’augmentation de la taxe foncière « est l’une d’elles ». « Mais en aucun cas, ce n’est une réalité actuellement », tranche Grégory Doucet. « Dans un contexte d’incertitude, il appartient au gouvernement qui dispose des leviers d’action d’agir en priorité », indique-t-il encore.

Ces propos n’ont toutefois pas convaincu l’opposition. « Il n’est pas concevable que le portefeuille des contribuables soit la solution. Ils ont déjà suffisamment de mal à boucler les fins de mois avec l’augmentation du coût de la vie », s’indigne Yann Cucherat du groupe Pour Lyon. « Ce serait céder à la facilité », intervient, à son tour, Pierre Oliver le maire LR du 2e arrondissement de Lyon, invitant la mairie à renoncer à l’embauche de 400 fonctionnaires sur le mandat.