Crise à Hong Kong : Après une accalmie, les manifestations pro-démocratie devraient reprendre

Lors d’une manifestation à Hong Kong après l’adoption de la loi américaine soutenant le mouvement pro-démocratie, cette semaine. — Ng Han Guan/AP/SIPA

Les manifestants et manifestantes pro-démocratie sont appelés dimanche à manifester dans les rues de Hong Kong, après une rare période de calme en près de six mois de contestation politique. Cette journée de mobilisation intervient une semaine après des élections locales marquées par une écrasante victoire du camp pro-démocratie auquel Pékin et l’exécutif local continuent de refuser toute nouvelle concession.

La police a autorisé trois rassemblements pour la journée de dimanche, en délivrant une « lettre de non-objection », et a appelé les participants et participantes à rester pacifiques. Ces dernières sont appelées à se joindre à une marche en direction du consulat américain, destinée à remercier Washington pour son soutien au mouvement de contestation. En soirée, les protestataires se rassembleront pour rappeler à Pékin et aux autorités chinoises leurs cinq revendications, dont l’instauration d’un véritable suffrage universel et une enquête indépendante sur ce qu’ils considèrent comme des violences policières.

Près de six mois de manifestations

Dimanche matin, des enfants et des personnes âgées ont participé à une manifestation pacifique qui s’est déroulée sans incident. Dans la nuit de samedi à dimanche, dans le quartier populaire de Mong Kog, des manifestants et manifestantes ont bloqué des routes et la police a fait à trois reprises usage de gaz lacrymogène, pour la première fois depuis le scrutin du 24 novembre. Depuis le début du mouvement de contestation en juin, plus de 12.000 grenades lacrymogènes ont été tirées, selon la police.

Le mouvement pro-démocratie a débuté en juin à la suite du rejet d’un projet de loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine continentale. Celui-ci a depuis été suspendu, mais les manifestants ont élargi leurs revendications.

Monde

La Chine accuse l’ONU d’ingérence « inappropriée » à Hong Kong

Monde

« Cette loi, c’est un signe que les États-Unis regardent très sérieusement la situation » à Hong Kong

0 partage