Crèches : Face à la pénurie de personnel, avez-vous décidé de changer le mode de garde de votre enfant ?

Recherche conducteurs, serveurs, enseignants… et aussi professionnels de la petite enfance. Les pénuries de personnels continuent de frapper plusieurs secteurs. Et en cette rentrée scolaire, de nombreux départements – particulièrement l’Ile-de-France – alertent sur le manque d’effectifs dans les crèches.

En juillet dernier, la Caisse nationale d’allocations familiales (CAF) a publié une enquête portant sur 15.986 crèches collectives offrant 411.959 places d’accueil. Les chiffres révèlent que près de la moitié (48,6 %) des crèches collectives déclare un manque de personnel auprès d’enfants. Plus de 9.500 places sont « fermées ou inoccupées à cause d’une difficulté de recrutement ».

Pour pallier la situation, le gouvernement a publié un arrêté au Journal officiel qui a fait bondir les professionnels du secteur. Depuis le 31 août, les crèches confrontées à un manque de personnel sont autorisées à recruter des personnes sans les qualifications habituellement exigées, sous certaines conditions, notamment avec une formation en interne de 120 heures.

Parents et professionnels de la petite enfance, que pensez-vous de cette décision d’embaucher des accueillants non diplômés dans les crèches pour faire face à la pénurie de personnel ? Parents, avez-vous décidé de changer le mode de garde de votre enfant ? Pour quelles raisons ? Aviez-vous peur pour sa sécurité ? Pensez-vous que la profession d’auxiliaire de puériculture est dévalorisée ? Au contraire, comprenez-vous le recours à ces embauches ? Vous pouvez témoigner en remplissant le formulaire ci-dessous. Vos témoignages serviront à la rédaction d’un article. Merci d’avance.