Crash d’Ethiopian Airlines: Boeing prendra «toutes les mesures supplémentaires nécessaires»

Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines, illustration. — ISSOUF SANOGO / AFP

Boeing prendra « toutes les mesures supplémentaires nécessaires pour renforcer la sécurité » de son moyen-courrier 737 MAX, a assuré ce jeudi Kevin McAllister, responsable de la division aviation commerciale du constructeur américain, après la publication du rapport préliminaire sur l’accident d’Ethiopian Airlines. « Il est indispensable de comprendre les circonstances qui ont contribué à cet accident pour assurer la sécurité aérienne », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le système de contrôle de l’appareil mis en cause

L’accident d’un Boeing 737 MAX 8 d’Ethiopian Airlines a fait 157 morts le 10 mars. Les autorités éthiopiennes ont publié un rapport préliminaire mettant en cause le système de contrôle de l’appareil.

« Le rapport préliminaire contient des informations fournies par l’enregistreur des données de vol (la boîte noire), selon lesquelles les données d’angle d’attaque transmises à l’avion par la sonde d’incidence étaient erronées, provoquant l’activation du système de contrôle automatisé de l’assiette de l’avion MCAS pendant le vol, comme ce fut le cas pendant le vol du Lion Air 610 », a relevé Boeing.

Le constructeur rappelle qu’il est en train de développer un correctif au MCAS pour éviter que celui-ci ne s’active de manière involontaire, associé à l’élaboration d’un programme « complet » d’entraînement des pilotes.

Le MCAS, destiné à éviter le décrochage de l’avion, a dans les deux catastrophes mis brutalement l’avion en « piqué » (nez vers le sol) sans que les pilotes ne puissent reprendre la main.

« Les équipages auront toujours la possibilité de maîtriser le MCAS et de reprendre manuellement le contrôle de l’avion », assure Boeing.

Des consignes suivies mais sans effet

L’avion d’Ethiopian s’était écrasé six minutes après son décollage le 10 mars. Le 29 octobre, un même appareil de la compagnie indonésienne Lion Air s’était abîmé en mer de Java, faisant 189 victimes.

Ces deux catastrophes rapprochées ont conduit il y a trois semaines les autorités du monde entier à immobiliser toute la flotte des 737 MAX​ en raison de leurs similitudes : accidents survenus quelques minutes après le décollage à l’issue de mouvements d’oscillation brutaux et rapprochés.

La tragédie de Lion Air avait conduit Boeing à publier des consignes à suivre en cas d’urgence pour déconnecter le MCAS et pour reprendre le pilotage manuel.

Dans le rapport préliminaire publié ce jeudi sur l’accident d’Ethiopian, il apparaît que les pilotes ont suivi ces consignes sans toutefois être en mesure de reprendre le contrôle de l’appareil.

0 partage