Covid-19 : Un dépistage systématique dans l’UE des voyageurs venant de Chine serait « injustifié »

Face à l’explosion du nombre d’infections au Covid-19 en Chine, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a jugé « injustifié » l’introduction d’un dépistage obligatoire du Covid-19 à l’échelle de l’Union européenne pour les voyageurs arrivant de Chine.

Les pays de l’UE « ont des niveaux d’immunisation et de vaccination relativement élevés » et les « variants circulant en Chine circulent déjà dans l’UE », a déclaré l’ECDC ce jeudi dans un communiqué.

Plusieurs pays ont d’ores et déjà adopté des mesures préventives

Pour l’agence européenne, « les infections potentielles » pouvant être importées sont « plutôt faibles » par rapport au nombre d’infections circulant déjà au quotidien. Les systèmes de santé « sont aujourd’hui capables de gérer » la maladie, a ajouté l’ECDC.

La Commission européenne avait convoqué une réunion informelle ce jeudi pour « discuter (…) de possibles mesures pour une approche coordonnée » des Etats de l’UE face à l’explosion des cas de Covid-19 en Chine. La Commission va « continuer à faciliter les discussions entre les Etats membres », a indiqué un porte-parole après la rencontre sans autre précision.

Plusieurs pays dont l’Italie ou le Japon, ainsi que les Etats-Unis, ont déjà décidé d’imposer des tests obligatoires à tous les voyageurs venant de Chine.

La fin soudaine ce mois-ci de la politique du « zéro Covid » en Chine, qui devrait favoriser une reprise des voyages à l’étranger des Chinois, est survenue alors que ce pays fait face à la plus importante vague de contaminations au monde, amplifiée par l’apparition de nouveaux variants.