Covid-19 : Le linge sale de la fast fashion, le doc en 2 minutes du samedi

Au Bangladesh, la crise du Covid-19 a eu des conséquences désastreuses sur les usines de fabrication de vêtements. Les clients ne se rendant plus dans les magasins, les grandes enseignes occidentales ne commandaient plus de marchandises à leurs fournisseurs étrangers. Les usines de vêtements bangladaises, endettées, n’arrivent pas à faire face aux contrecoups de la pandémie, et sont contraintes de licencier une grande partie de leurs ouvriers, qui tombent alors dans une précarité extrême.

C’est le cas de Jasmine, 24 ans, qui n’arrive plus à subvenir aux besoins de sa famille ni à aider son père malade. L’usine dans laquelle elle travaillait lui doit plus de trois mois de salaire. Ne pouvant plus payer son loyer, elle risque à tout moment de perdre son logement. Un désastre social qui met en évidence la fragilité de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie de la « fast fashion ».

Un documentaire à découvrir avec Spicee, partenaire de 20 Minutes.

Deux samedis par mois, 20 Minutes et Spicee vous proposent un autre regard sur le monde avec des vidéos de deux minutes : l’épopée des Nanas Benz, le scandale des enfants Amérindiens au Canada… A retrouver sur notre site et notre page Facebook