Covid-19 en Corée du Sud : Le port du masque obligatoire levé en intérieur, sauf dans les transports et hôpitaux

Les habitants de la Corée du Sud vont pouvoir souffler. Les autorités de Séoul ont annoncé vendredi la fin de l’obligation du port du masque en intérieur à partir du 30 janvier. C’est l’une des dernières restrictions anti-Covid-19 en vigueur dans le pays. Le masque restera néanmoins obligatoire dans les transports publics et les établissements médicaux. Par ailleurs, les personnes testées positives au Covid-19 devront encore s’isoler pendant sept jours.

L’objectif est que le port du masque en intérieur ne soit plus « obligatoire » mais « recommandé », a déclaré le Premier ministre Han Duck-soo lors d’une réunion gouvernementale sur la stratégie de réponse face au Covid. Selon lui, cette décision a été prise au vu de la capacité de réponse jugée solide du système de santé coréen, de la diminution du nombre de cas graves et de décès dus au coronavirus, ainsi que de la tendance à la baisse des nouvelles infections. « Les facteurs de risque externes ont également été jugés suffisamment gérables », a-t-il ajouté, dans une référence apparente à la récente réponse de Séoul face à la flambée de cas en Chine.

Près de 30 millions de Sud-Coréens ont eu le Covid, et plus de 33.000 en sont morts, selon les données officielles. La stratégie de la Corée du Sud, pays qui a testé massivement sans jamais imposer de confinement obligatoire, a été saluée au début de la crise sanitaire et rapidement érigée en modèle contre le Covid-19.