Coupe du monde féminine: Une Espagne perdante mais contente

Les Espagnoles n’ont pas démérité face à l’Allemagne — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les chiffres sont formels : avec 59 % de possession, 387 passes réussies et 16 tirs tentés, l’Espagne a dominé l’Allemagne dans les grandes largeurs mercredi à Valenciennes. Sauf qu’en foot, ça ne suffit pas toujours comme le prouve  la défaite finale de la Roja (1-0).

Plombées par leur manque d’efficacité (seulement deux tirs cadrés) et une mésentente entre la gardienne et l’une de ses défenseuses qui a offert le but de la victoire à l’Allemagne, les Espagnoles peuvent s’en vouloir. « Nous avons été au dessus, nous avons dominé l’Allemagne pendant une bonne partie du match mais nous avons commis une erreur qui se paie comptant face à ce genre d’équipe. Il nous a manqué le dernier geste pour marquer », déplore Jorge Vilda, le sélectionneur espagnol.

L’Espagne est un bel outsider

Reste que l’Espagne ne fait pas non plus une maladie de cette défaite face à l’un des favoris de la compétition. La treizième nation mondiale au classement FIFA a prouvé qu’elle pouvait être un sérieux outsider dans cette coupe du monde « Nous sommes sur la bonne voie. Le travail porte ses fruits. On est en train de s’améliorer et on se rapproche des meilleurs », constate Jorge Vilda.

Même s’il va falloir se creuser la tête pour bien négocier la suite de la compétition. Lundi, l’Espagne affrontera la Chine dans un match pour la deuxième place du groupe. Sauf que le vainqueur devra sans doute se coltiner l’ultra favori américain dès les huitièmes de finale. « Si on veut passer en huitièmes, il faudra remporter ce match », reconnaît le sélectionneur espagnol. Mais pour ça, il faudra se montrer beaucoup plus adroit que face à l’Allemagne.

Sport

Coupe du monde féminine : L’Allemagne gagne encore mais n’impressionne toujours pas

Sport

Coupe du monde féminine: Ces supporters viennent au stade pour la première fois de leur vie (et ce sont les Bleues qui les ont convaincus)

0 partage