Coupe du monde féminine: Jérémie Janot n’a pas voulu entraîner chez les Bleues «car il est trop tactile»

Le gardien de Saint-Etienne, Jérémie janot, en mai 2010. — P.FAYOLLE/SIPA

Jérémie Janot n’a pas l’habitude de faire dans la langue de bois. Reconverti entraîneur des gardiens après une très belle carrière dans le Forez, l’ancien stéphanois explique dans une interview au Parisien pourquoi il a refusé la proposition de la sélectionneuse Corinne de venir entraîner les gardiennes de l’équipe de France avant la Coupe du monde.

« Parce que je suis trop tactile pour les entraîner. Corine Diacre, la sélectionneuse des Bleues, m’a pourtant convaincu en trente secondes. Je pense que j’ai les qualités pour aider les gardiennes de but. Mais ma méthode de travail, c’est de serrer les gens dans mes bras. Et souvent, je mets des mains aux fesses des gars. C’est un rituel. Si je fais ça par réflexe à une fille, ce serait complètement déplacé. Et c’est vraiment pour cela que j’ai dit non ».

Une honnêteté qui l’honore, même si on espère ne pas regretter Jérémie Janot quand Sarah Bouhhadi devra sortir l’arrêt qui permettra aux Bleues d’être championnes du monde à la maison début juillet.

1 partage