Coupe du monde féminine: «Je ne vais pas aller à cette putain de Maison Blanche» en cas de victoire, assure Megan Rapinoe

Megan Rapinoe. — Michael Chow-USA TODAY Sports/Si/SIPA

Le message est très clair. On savait que Megan Rapinoe n’était pas la plus grande fan de Donald Trump. Et elle ne compte pas le laisser récupérer une potentielle victoire américaine lors de la Coupe du monde.

Lors d’une séance photo, le magazine Eight by Eight lui a demandé si elle était « excitée à l’idée d’aller à la Maison-Blanche » où sont généralement reçus les championnes et champions américains après leurs titres mondiaux. La réponse de l’attaquante américaine a été assez franche :

« Psssh. Je ne vais pas aller à cette putain de Maison-Blanche. Non. Je ne vais pas y aller. On ne sera pas invité. J’en doute. »

Une affirmation qui ne fait que confirmer ce qu’elle avait déjà déclaré à Sports Illustrated en mai dernier. « Hors de question que j’y aille », avait-elle alors expliqué. « Je ne vais pas aller faire semblant, et passer du temps avec le président, qui représente tout ce que je défends, et tant de choses que je suis. »

Mais avant de penser à célébrer cette victoire, encore faut-il gagner cette Coupe du monde. Reste que les Américaines n’ont pas vraiment d’autres plans, selon Rapinoe : « Soit c’est le titre, soit c’est le fiasco. » Au moins, c’est clair.

Sport

Coupe du monde féminine: Record des Etats-Unis, qui atomisent la Thaïlande 13-0

Sport

«Il est important que les Blancs soutiennent les Noirs», l’internationale Megan Rapinoe a elle aussi boycotté l’hymne national américain

136 partages